Pétanque : À la recherche des jeunes

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Pétanque : À la recherche des jeunes
(Photo : Trium Médias – Janick Émond )

« Si le monde s’y intéressait le moindrement, ça pourrait devenir un sport plus populaire, plutôt que d’être continuellement perçu comme un loisir », lance le président du club de pétanque d’Alma, Raymond Larouche.

Comptant au total 135 membres, le club souhaite se rajeunir. Toutefois, ça ne sera pas une mince tâche selon le président.

« Ça a toujours été perçu comme un sport de vieux. Même que je dirais qu’ici, c’est beaucoup plus considéré comme un loisir. Ça peut s’expliquer par le fait que c’est accessible, que c’est une activité qui peut être pratiquée pratiquement n’importe où. »

C’est d’ailleurs sur cet aspect, l’accessibilité, que Raymond Larouche mise pour attirer de nouveaux membres.

« Physiquement, tout le monde peut y jouer. C’est un sport de concentration, ça demande de l’adresse et de la stratégie. En fait, ça ressemble beaucoup au curling ! »

Le président du club de pétanque d’Alma, Raymond Larouche.

Attirer des jeunes

Questionné à savoir comment attirer les jeunes concrètement vers le club, qui se situe au centre Léon-Juneau d’Alma, Raymond Larouche croit que ça pourrait passer par des ententes avec les écoles.

« J’aimerais ça qu’ils organisent des sorties pour venir jouer ici, essayer la pétanque. Ou du moins, les écoles pourraient initier les jeunes directement dans leurs cours ou dans le gymnase, comme c’est déjà fait avec le hockey, le basketball, etc. »

Ainsi, il croit qu’une nouvelle génération de joueurs pourrait s’inscrire au club dans les prochaines années et par la même occasion, changer les idées préconçues dans la population.

Également, le président du club mentionne qu’il arrive à l’occasion que des jeunes viennent au centre avec leurs grands-parents, mais que ce n’est pas de cette façon qu’ils seront accrochés par la pétanque.

« Tout ce qu’ils voient, c’est des monsieurs et des madames jouer. S’ils venaient à la place avec des amis de leur âge, je suis certain qu’ils auraient plus de plaisir. »

Portes ouvertes

Chaque fin de semaine, pendant une journée, le club de pétanque ouvre ses portes pour que les gens viennent essayer le sport, moyennant une modique somme de 5 $.

« L’argent est pratiquement tout remis en bourse à la fin de la journée. On paie pratiquement pour que le monde vienne ! C’est possible de venir seul ou en groupe, rendu ici, nous faisons des piges pour former des équipes. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des