Planche en voile : Ingrid Larouche à la défense de son titre

Planche en voile : Ingrid Larouche à la défense de son titre
Ingrid Larouche

PLANCHE À VOILE. Championne au cours des quatre dernières années de l’American windsurfing tour (AWT), l’Almatoise Ingrid Larouche entamera dans quelques semaines une autre saison sur le Tour. N’ayant pas été en mesure de participer à la première épreuve de Cabo Verde, en Afrique du Sud, Larouche est cependant inscrite aux tranches qui se tiendront à Santa Cruz et à Pistol River.

«Lors des compétitions de la saison dernière à Maui, je me suis blessé au pied. Aussi, lors des mois de novembre et décembre, j’ai consacré cette période pour une réhabilitation. J’ai également profité de l’occasion pour visiter ma famille à Alma. Au mois de janvier, j’ai pu me rendre au Mexique, sur la mer Cortez, pour voir où en était ma réhabilitation avec mon pied blessé. 2014 a été une année difficile pour moi sur le côté physique en raison des blessures, et cela m’a un peu affecté», explique la championne de l’AWT.

Lors de son passage au Mexique, Ingrid Larouche a profité de ces instants pour se remettre en forme. «Sur la mer de Cortez, les conditions sont plus favorables pour le Freestyle, et non la Vague qui est ma discipline principale. Le Freestyle était très exigeant sur mon pied blessé, et ça me faisait souvent souffrir, mais cela m’a aussi aidé à reprendre tranquillement confiance et à me remettre en forme».

Pour la saison 2015, la championne de l’AWT ne se fixe pas d’objectif. Elle souhaite plutôt aborder les tranches du circuit une à la fois, avec également en tête une participation possible sur d’autres circuits de planche à voile tels que le British wavesailing tour (BWA) ou le Professionnal windsurfers association (PWA).

«Pour le moment, je préfère ne pas trop planifier à l’avance. L’an dernier, j’ai dû annuler tous mes plans pour l’Europe en raison de mes fractures. J’y vais donc une compétition à la fois, mais si tout se passe bien, j’aimerais pouvoir m’entraîner au Tenerife, aux Îles Canaries, après la saison de l’AWT en vue de la première compétition du PWA qui se tiendra en Espagne… qui sait!»

Sur le circuit de l’AWT, Ingrid Larouche peut compter sur l’appui financier et technique de deux entreprises soit Northsail et Fanatic.

À LIRE ÉGALEMENT

Un 4e championnat pour Ingrid Larouche

Partager cet article