Quatre entreprises s’impliquent avec la Fondation des Lynx

Quatre entreprises s’impliquent avec la Fondation des Lynx

FINANCEMENT. Ce matin, quatre entreprises du milieu almatois, soit le Centre dentaire Fortin, le Groupe Autocar Jeannois, RCTF Inc Consultant forestier et Makina Sport et Détente ont contribué financièrement pour un montant de 1 500$ à la Fondation des Lynx.

«Pour la Fondation des Lynx et nos écoles, recevoir une telle aide financière de partenaires privés, c’est un coup de pouce inestimable qui vient appuyer tous les efforts et les énergies déployés pour développer le sentiment d’appartenance, la motivation des élèves et la poursuite de la tradition sportive scolaire», de souligner la directrice générale de l’école secondaire Wilbrod-Dufour, Sandra Larouche.

Richard Carbonneau est président de la Fondation des Lynx et également un partenaire financier de celle-ci. «À titre d’ancien étudiant du Pavillon Wilbrod-Dufour et diplômé de l’année 1979, j’ai eu la chance de pratiquer la lutte olympique lors de mes années au secondaire. En tant qu’entrepreneur, même si nos entreprises sont loin d’être millionnaires, je pense que l’on a un devoir comme citoyen de redonner la possibilité aux jeunes de pratiquer les sports qu’ils aiment à un coût raisonnable par le biais de la Fondation».

Crée en 2009, la Fondation des Lynx avait établi divers objectif, soit le maintien et le renouvellement des équipements sportifs, la promotion, la réalisation et la réfection de nouvelles infrastructures, offrir de l’aide aux élèves et aux entraîneurs.

«En 2015, le sport est trop souvent réservé à ceux qui ont les moyens d’en faire. La Fondation des Lynx a comme principal objectif de venir en aide à ceux et celles qui n’auraient pas les moyens financiers pour pratiquer leur sport favori à un prix abordable. Certaines commissions scolaires ont des moyens plus importants que la nôtre et peuvent ainsi attirer des athlètes de notre région. La Fondation permet donc de retenir ces athlètes de talent dans notre secteur. Aujourd’hui, au-delà de 300 étudiants suivent les différents programmes sportifs implantés au PWD. À mon avis, si ce n’était pas de l’implication de la Fondation, près de la moitié de ces jeunes poursuivraient leurs études et leur développement dans le sport à l’extérieur de la région», de conclure Patrice Boudreault, enseignant au PWD et entraîneur de la formation de football des Lynx.

Au fil des années, plusieurs athlètes ont pu bénéficier du support financier de la Fondation des Lynx tant au civil que scolaire. Désormais, la Fondation devrait se concentré beaucoup plus sur le programme sportif du Pavillon Wilbrod-Dufour qui a grandement évolué au cours des trois dernières années avec l’addition récente des programmes sports-études en baseball et en soccer notamment qui se sont ajoutés aux disciplines du hockey Pee-wee, Bantam et Juvénile, le ballet, la natation, le cheerleading, le football, le plein air et le judo.—

Partager cet article