Sébastien Bouchard : Le parcours d’un pilote de course

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Sébastien Bouchard : Le parcours d’un pilote de course

La passion pour les courses a toujours brûlé à l’intérieur de Sébastien Bouchard. Après une adolescence au guidon d’une motoneige, puis une pause d’une vingtaine d’années, l’Almatois à renouer avec la compétition en 2019, mais cette fois, au volant d’une voiture de course. Retour sur le parcours de Sébastien Bouchard.

C’est à l’âge de 14 ans que Sébastien commence les courses de motoneiges, sur le circuit CCMQ. Il a fait des courses d’endurance, de même que plusieurs traversées du lac Saint-Jean.

Il a d’ailleurs toujours connu du succès, se classant à tous les coups dans le top des coureurs. Mais c’est à l’âge de 15 ans que Sébastien a vraiment la piqure pour son sport.

« C’est en faisant le Challenge Skidoo de Bombardier. Cette épreuve-là se faisait partout au Québec, et même aux États-Unis. Un peu partout, il y avait des courses qui se faisaient, et les vainqueurs de chacune d’elle se retrouvaient pour l’épreuve finale à Valcourt. Moi, j’ai participé à la compétition à Dolbeau, que j’ai gagnée. Je me suis donc rendu à Valcourt, contre les meilleurs. Là-bas, il y a eu plusieurs épreuves d’élimination afin qu’il ne reste que 24 pilotes pour la grande finale. J’ai réussi à me qualifier et finalement, j’ai terminé 2e lors de la dernière course », raconte Sébastien Bouchard.

Durant sa carrière en motoneige, il a couru pro pendant trois ans et il aura été un pilote pour Bombardier.

C’est à l’âge de 22 ans qu’il décide de se retirer afin de se concentrer sur son travail et sa famille.

Variété

Sébastien est cependant toujours demeuré actif. Il a fait de la lutte olympique pendant plusieurs années, a participé à des compétitions de chaloupe à rames Festirame et  a fait des compétitions de vélo de montagne.

« Je travaille aussi comme pompier, donc ça me garde encore en forme aujourd’hui. Je continue de courir tous les matins, en plus de faire du vélo quelques fois par semaine. »

Retour

C’est finalement à 44 ans que Sébastien revient dans le monde des courses, mais cette fois, à bord d’une automobile.

« Mon père et moi, on a toujours été des maniaques de courses automobiles. Je n’en avais jamais fait, mais en 2018, on s’est rendu voir ça à Montmagny et ça m’a encouragé à me lancer là-dedans. »

Ainsi, accompagné par tous ses proches, qui forment son équipe, Sébastien s’est inscrit dans le circuit Série Sportsman Québec. Il a couru une première saison en 2019, terminant en 10e position au classement général.

MC Levasseur Photos

Un premier podium en course automobile

Le pilote de course almatois Sébastien Bouchard a savouré un tout premier podium en course automobile, le 9 août dernier, à Montmagny. Lors de la deuxième course de la saison de la Série Sportsman Québec, il a effectué une remontée spectaculaire afin de s’emparer de la première position à la toute fin de la course.

Ce fut un weekend parfait pour Sébastien et son équipe, à Montmagny. Dès les essais et les qualifications, le samedi 8 août, tout allait comme sur des roulettes. Lors des essais, il a établi le 5e meilleur temps, ce qui était de bon augure, selon le pilote.

« Pour la course de qualification, j’étais 3e sur la ligne de départ. Au 2e tour, je me suis placé en 1re position et je l’ai conservée pour les 11 derniers tours de la qualification », explique-t-il.

Au total, dans la Série Sportsman Québec, les pilotes sont divisés en trois groupes de six coureurs lors des qualifications. Ensuite, les trois premiers de chacune des qualifications voient leur nom être placé dans un chapeau, et les neuf premières positions pour le départ de la course du dimanche sont tirées au hasard.

« Malheureusement, j’ai été tiré pour partir en 9e place, en milieu de peloton. Mais ça ne m’inquiétait pas, je savais que nous avions une bonne voiture que nous avons améliorée, et mon pilotage s’est aussi amélioré. »

Course

Sébastien ne perdra pas de temps avant de gravir les positions lors de la course. Après seulement 10 tours, sur un total de 100, il se situait en 4e place. Au 25e tour, Sébastien il avait atteint la 3e position, derrière Sylvain Labbé et Louis-Philipe Lauzier.

« Je suis resté derrière eux un bon moment, j’ai été patient, la course dure quand même 100 tours. Sur les 60 premiers tours, j’ai donc faut preuve de patience. »

Lors du tour 75, à la suite d’un drapeau jaune, l’Almatois parvient à dépasser Labbé et se place en 2e position, derrière Lauzier.

« Avec seulement sept tours à faire, j’ai profité d’une erreur de Lauzier pour me placer en 1re position et la maintenir jusqu’à la toute fin. Un peu comme dans un film, j’ai remonté tout le long pour m’emparer de la première place à la fin ! »

Il ajoute : « Ce premier podium en course automobile, c’est une belle fierté pour toute la famille qui travaille bénévolement lors des courses. On sait qu’on peut encore bien faire, et on va tenter de répéter l’exploit lors des prochaines courses du 22 août et du 19 septembre. »

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des