Simon Tremblay participera aux Jeux paralympiques

Par Laurie Fortin
Simon Tremblay participera aux Jeux paralympiques
Membre de l’équipe masculine du Québec depuis 2007 et de l'équipe nationale depuis trois ans

L’Almatois d’origine Simon Tremblay participera aux Jeux paralympiques qui se tiendront du 30 août au 7 septembre 2012 à Londres.

La compétition disputée dernièrement en Suède lui a donné un avant-goût de ce à quoi le rendez-vous international pourra ressembler.

«C’était intéressant parce que la plupart des équipes présentes seront là. Nous avons par contre joué un peu vite», explique celui qui est membre de l’équipe canadienne masculine de goalball. Des erreurs commises leur ont aussi occasionné plusieurs punitions. Vaut mieux que ça arrive là que dans un mois», lance-t-il, philosophe.

Alors qu’elle se frottait à l’élite mondiale, l’équipe canadienne a pris le 3e rang en Turquie l’année dernière. L’équipe s’est aussi classée troisième à l’issue des Championnats du monde et des Jeux de l’IBSA. Le calibre lors des Jeux paralympiques sera relevé. Selon Simon Tremblay, huit des 12 équipes en lice ont des chances d’accéder au podium.

Des alliés importants

La présence pour la septième fois du joueur Mario Caron devra peser en leur faveur. Pour sa cinquième participation aux Jeux paralympiques, l’entraîneur en chef, Danny Snow, dirigera l’équipe, assisté de Robert Lebel.

«Je suis ravi que nous puissions présenter à nouveau deux excellentes équipes de goalball pour les Jeux», a déclaré Gaétan Tardiff, chef de mission d’Équipe Canada. «J’ai hâte de les voir faire étalage de leur puissance et de leur agilité face aux meilleures équipes mondiales».

Quelques mots sur le goalball

Le goalball est un sport réservé aux athlètes possédant une déficience visuelle. Le but est de marquer le plus de buts possible. Deux buts sont placés de chaque côté du terrain et les équipes tentent de compter l’une après l’autre.

«Bloquer un but est tout aussi important qu’en compter un, en raison de la distance entre les deux buts», explique Simon Tremblay.

Rappel du début de carrière

Rappelons que c’est en 2006, à l’âge de 24 ans que Simon a fait ses débuts en goalball. Quelques années, plus tard, en 2009, il s’est joint à l’équipe nationale canadienne de goalball et a participé à sa première compétition internationale, les Jeux panaméricains de l’IBSA. Depuis ce moment, Simon a participé à des compétitions partout dans le monde avec son équipe.

Son plus grand exploit jusqu’à présent a été de remporter une médaille de bronze aux qualifications paralympiques en Turquie en 2011. Simon possède un horaire d’entraînement chargé, on peut le trouver au gym ou aux entraînements de l’équipe de six à sept fois par semaine. Son but pour les prochains Jeux, c’est d’obtenir une médaille d’or. Il a hâte d’essayer de nouvelles techniques et il espère qu’elles mèneront l’équipe vers la victoire.

Simon est atteint d’une déficience visuelle depuis 2002 à cause d’un accident de voiture. À la suite de cet accident, c’est son professeur de Braille qui l’a encouragé à pratiquer un sport. Depuis qu’il a eu son accident, il s’accomplit pleinement dans différentes sphères de sa vie telles que le sport.

«Je peux compter les minutes dans une année où je pense que je suis aveugle tellement ça n’arrive pas souvent», explique celui qui a quitté la région pour les commodités diverses que lui offraient une ville comme Québec.

Sportif de nature, il adore le sentiment de performance que lui donne la pratique du goaball.

Cela lui a aussi permis de voyager partout au monde et d’affronter les meilleurs jouers. Grâce au sport, Simon a acquis de la discipline, des responsabilités et une bonne santé.

Les dernières nouvelles de l’équipe nationale et les résultats obtenus en compétition sont toujours disponibles à l’adresse www.canadianblindsports.ca.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article