Un gala pour relancer la boxe régionale 

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Un gala pour relancer la boxe régionale 
(Photo : Pixabay)

Les 3 clubs de boxe de la région (Alma, Jonquière et Chicoutimi), s’unissent afin de relancer la boxe au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils tiendront ainsi ce samedi 30 avril, à Jonquière, le Gala de la relance régionale.

« Avec Jonquière et Chicoutimi, on s’est uni pour de faire un gala afin de faire boxer le plus d’athlètes possible. On veut leur donner de l’expérience qu’ils prennent de la maturité et évaluer leur progression. Dans les dernières années, ils ont fait beaucoup de gym, et peu de combats », mentionne l’entraineur-chef de l’académie de boxe Le Pugiliste d’Alma, Maxime Dallaire.

Ce sont au total 24 combats qui seront disputés tout au long de la journée.

Lors du gala, l’académie de boxe d’Alma aura 8 boxeurs, Jonquière en aura également 8 et Chicoutimi en aura 7.

À ce nombre s’ajoutera plusieurs autres boxeurs de partout au Québec qui viendront combattre contre les athlètes de la région.

« Ça va être de la boxe de qualité et les amateurs de la région vont pouvoir assister à un super bon gala. »

Importance

Plus le gala approche, plus la fébrilité monte dans les 3 clubs de boxe de la région.

« C’est intense au gym présentement. Il y a beaucoup de fébrilité, surtout qu’on en a quelques-uns qui en seront à leur tout premier combat ce samedi. Comme coach, tout ce que je veux c’est de les voir aller sur le ring et qu’ils performent à 100 % », indique l’entraineur du club de boxe de Jonquière, Hubert Malaison.

De son côté, l’entraineur du club de Chicoutimi, Denis Gravel, rappelle l’importance d’un gala de relance pour la boxe régionale.

« C’est un gala super important. On veut montrer que la boxe est encore très vivante dans la région. Que nous avons un bon calibre aussi et que nous n’avons rien à envier aux autres. On veut faire briller nos boxeurs. Et que les 3 clubs d’ici collaborent comme ça pour un gala, je trouve que ça augure bien pour le futur », dit Denis Gravel.

Hubert Malaison ajoute : « On veut aussi retrouver notre public. On avait l’habitude avant d’avoir 2 ou 3 galas récurant chaque année, avec un public fidèle. On veut ramener les gens assistés à nos galas. Et samedi, ça va être un super bon spectacle. »

Gants de bronze  

Les 16 et 17 avril dernier, quatre boxeurs du club Le Pugiliste d’Alma ont participé au championnat provincial des Gants de bronze qui se tenait à Victoriaville. Le club est revenu à la maison avec deux médailles de bronze, une médaille d’argent et une autre d’or.  

« C’était un beau retour à la compétition, ç’a super bien été. Ç’a donné un boost de motivation à nos quatre boxeurs. Le niveau était vraiment solide, mais on s’est très bien défendu. »  

Frédérick Roy-Grondin, chez les 67kg juniors, s’est incliné en demi-finale, mais il est revenu à Alma avec la médaille de bronze.  

« Il a affronté un gars avec plus d’expérience que lui. Fred a quand même réussi à offrir un beau combat en se rendant au bout des trois rounds. Il a gagné en expérience et il a appris beaucoup de choses sur lui-même. » 

De son côté, Lou Lajoie, chez les 63kg juniors, s’est incliné lui aussi au bout des trois rounds du combat. 

« Ç’a été un solide combat, une vraie guerre sur le ring. Ça s’est joué sur des détails malheureusement, et Lou a perdu par décision partagée des juges. » 

Lou Lajoie revient lui aussi à Alma avec la médaille de bronze au cou.   

Quant à Claudio Suarez, chez les 86kg seniors, il s’agissait d’une toute première expérience de combat. Il s’est rendu en finale, où il a perdu au 2e round par arrêt préventif de l’arbitre.  

« Lors de son premier combat, il a été dominant. Lors de son deuxième combat en finale, il a mené le 1er round, mais au deuxième, il a manqué de jus et son adversaire en a profité. Il a remporté la médaille d’argent et on est fier de lui. » 

Enfin, Camélia Dallaire était aussi présente, mais par manque d’adversaire, elle a remporté l’or par défaut.  

Partager cet article