Un retour prometteur pour Dannick Côté!

Par Laurie Fortin
Un retour prometteur pour Dannick Côté!
DANNICK COTÉ.(Photo: Courtoisie)

En prenant part au 10 km de la 28e édition de la course «La Gédéon» présentée hier soir, l’ancien champion régional Dannick Côté revient à la course avec du plaisir et certains objectifs.

Celui qui n’avait pas pris part le départ d’une course depuis deux ans en raison de douleur au dos, était très content de rechausser ses espadrilles dans le cadre d’une compétition. Tout ce temps, il ne l’a tout de même pas passé sur le divan. Le vélo a pris une place importante dans sa vie, un sport qu’il pratique entre autres avec Yvan Truchon, Harold Lavoie et son père Robert Côté. «Sans complètement délaisser la course, j’avais pris goût au vélo. Ma blessure au dos me fatiguait. Les contacts au sol me faisaient mal. Avec ma profession, je possédais beaucoup de temps pour rouler. J’ai fait jusqu’à 9000 kilomètres dans une année», relate-t-il.

S’il a mis de côté la course à pied, il revient à son sport de prédilection avec l’intention de s’amuser, bien sûr, mais il compte aussi arrêter le chrono sur de bons temps. «Ce que j’ai fait hier, ce n’est pas mon meilleur temps. La course m’a donné l’occasion de voir où j’étais rendu.

J’ai commencé à 6 ans et j’aime encore courir à 32 ans. J’aime encore me dépasser! L’important dans la course, c’est de ne pas se blesser», rappelle-t-il en connaissance de cause, soulignant qu’il se plait à voir évoluer des jeunes tels que Frédérick Bouchard.

Au 10 kilomètres, Dannick Côté aimerait bien refaire des temps oscillant aux alentours de 33 minutes. La semaine prochaine, lui comme les autres coureurs, auront l’occasion de se rapprocher de leur objectif lors du Tour du lac Labrecque.

Parcours

Rappelons que Dannick Côté a été membre de l’équipe du Québec pendant plus de dix ans. Il a fait partie du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, du temps où l’athlétisme était pratiquement aussi fort que le football l’est actuellement. À l’époque, le coureur se débrouillait particulièrement bien au 3000m et au 5000m. Ses meilleurs temps dans ces distances se chiffrent à 14m20s et 8m27s. Plus jeune coureur à gagner le championnat de la Coupe Autocar Jeannois, il pouvait courir jusqu’à 140 km dans ses grosses années.

Partager cet article