Une discipline en constante progression

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Une discipline en constante progression
Depuis l’ouverture de Progression Kite en 2006, la pratique du snowkite et du kitesurf est en constante augmentation. (Photo : Photo courtoisie Progression Kite)

Le snowkite et le kitesurf sont en croissante popularité au Lac-Saint-Jean depuis l’arrivée en 2006 de Progression Kite à Saint-Gédéon.

Le propriétaire de l’entreprise, Hugo Garon, souligne que ces sports de glisse tractés par une voile gagnent en popularité d’année en année.

« Le nombre d’athlètes augmente de manière constante. Beaucoup de gens viennent chez nous suivre un cours. Ce n’est pas tout le monde qui continue d’en faire par la suite, mais on réussit toujours à en accrocher quelques-uns », explique-t-il.

Tous les mois, Progression Kite reçoit une quinzaine de clients qui vont suivre un cours de kitesurf ou de snowkite.

Le lac Saint-Jean offre d’ailleurs de nombreux endroits pour pratiquer l’une de ces deux activités.

« Je pense notamment à la pointe à Saint-Méthode, à Vauvert, à Saint-Prime aussi, et à Péribonka. Il y a aussi une gang à Saint-Henri-de-Taillon qui s’est installé une cabane pour en faire. Il y a beaucoup de beaux et bons endroits pour faire du kite autour du Lac. »

Différence ?

Mise à part que l’un se pratique sur la neige et l’autre sur l’eau, le snowkite et le kitesurf sont très similaires.

« Les différences sont surtout au niveau de l’équipement, même si la plupart du matériel de kitesurf peut être utilisé l’hiver. Mais il y a évidemment du matériel qui est adapté spécifiquement pour chacune des saisons. »

Ce sont d’ailleurs souvent les mêmes personnes qui pratiquent les deux variantes du kite. Par contre, le snowkite est beaucoup plus accessible et moins difficile que le kitesurf.

« La majorité des gens vont commencer avec le snowkite. En été, le kitesurf demande plus de ténacité, c’est plus technique en raison de l’eau. Et justement, l’eau est ce qui rend le kitesurf plus difficile. Il faut toujours être en mouvement pour ne pas tomber, alors qu’en snowkite, on est sur la neige, on peut rester debout. »

De plus, on retrouve plus de sites de pratique du snowkite.

« On n’est pas restreint aux surfaces d’eau. On peut très bien se trouver un champ, ou aller plus loin sur un lac pour avoir les meilleurs vents.

Traversée

Kite Progression et le Club de kite Domaine-du-Roy devaient organiser au début avril la 4e édition de sa traversée du Lac en kite. En raison de la pandémie, ils ont dû annuler l’évènement.

« C’est de plus en plus populaire. L’an dernier, on a accueilli une quarantaine de participants, dont une dizaine qui a fait la traversée. On risque de revenir avec l’évènement l’an prochain. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires