Vélo de route : Annulation de la Coupe Proco

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Vélo de route : Annulation de la Coupe Proco
(Photo : Courtoisie)

C’est au tour du Club de vélo Proco d’Alma d’annuler sa Coupe Proco, qui devait avoir lieu les 27 et 28 juin. Une décision difficile à prendre pour l’organisation, d’autant plus qu’il s’agit d’une course provinciale qui permet de renflouer les coffres de l’organisation.

La Coupe Proco accueille normalement environ 200 cyclistes, dont près de 140 proviennent de l’extérieur de la région. C’est donc en considérant cette réalité que le club a tout simplement annulé l’évènement.

« C’est la décision la plus responsable que nous pouvions prendre. Comme la majorité de cyclistes provient de Montréal, qui est encore très touché par la COVID-19, on veut éviter de créer une nouvelle éclosion du virus dans la région. Ça se passe bien présentement, il n’y a plus trop de cas ici, ça serait vraiment bête de créer une nouvelle vague en raison d’une compétition de vélo », fait savoir la présidente du Club Proco, Joanie Bergeron.

De plus, les partenaires du club comme la Ville d’Alma n’étaient pas très ouverts à accueillir un évènement du genre cet été.

« Ça se comprend très bien, c’est bien correct s’ils ne veulent pas. Tout le monde est dans le même bateau. »

Finances

« La Coupe Proco est très importante pour le club, c’est là qu’on va chercher une grande partie de notre argent. Comme on dit, c’est notre vache à lait. »

Ainsi, avant d’annuler la coupe, les organisateurs du club, dont l’ancien président Luc Tremblay qui devait en être à sa dernière année d’organisation de l’évènement, on fait un gros travail d’analyse concernant les finances du Club Proco.

« On est en bonne santé financière, on peut se permettre d’annuler la coupe cette année. Le club ne va pas disparaitre à cause de ça pour l’instant. On va cependant devoir prendre des décisions, éventuellement, et peut-être faire des coupures en raison de cette entrée d’argent qui n’arrivera pas. »

Saison du club

Présentement, la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) a mis en place la phase 1 en vue d’un retour à la normale. Ce qui veut dire qu’on permet aux cyclistes de rouler en duo. La phase 2 accepte l’entrainement en groupe de cinq et la phase 3, la reprise d’épreuves individuelles, comme les sprints ou les jeux d’habiletés.

« Si d’ici le 20 juin, on ne peut arriver à la phase 2, nous allons annuler notre saison. On veut ainsi éviter de perdre de l’argent en quelque sorte. On va seulement continuer d’envoyer des capsules vidéo à nos membres. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des