William Langlais capitaine des Redbirds de l’Université McGill 

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
William Langlais capitaine des Redbirds de l’Université McGill 
L’Almatois amorce sa 3e saison à McGill cette année, sa 2e à titre d’ailier rapproché. Un nouveau rôle rempli de défis pour l’ancien receveur. (Photo : Matt Garies, courtoisie McGill Athletics)

C’est un bel honneur qu’a reçu l’Almatois William Langlais dans les derniers jours. Le footballeur a été nommé à titre de co-capitaine des Redbirds de l’Université McGill de Montréal.  

L’équipe a fait l’annonce de son groupe de cinq co-capitaines le 7 septembre dernier, à l’aube du lancement de la nouvelle saison de football universitaire.  

William Langlais a été nommé capitaine à l’offensive. Il partage le titre avec Jeremy Langevin, originaire de l’Outaouais. Deux autres joueurs ont été nommés capitaines en défensive, en plus d’un autre capitaine pour les unités spéciales.  

« C’est un bel honneur d’être choisi par le groupe d’entraineurs et par mes pairs également. Ça sera un beau défi d’occuper ce rôle. Je vais prendre plus de place dans le vestiaire et m’assurer de diriger le groupe dans la bonne direction », commente-t-il.  

Selon lui, c’est grâce à son éthique de travail qu’il a pu obtenir un tel rôle.  

« Je suis quelqu’un de très <@Ri>sharp<@$p>, je travaille beaucoup, je travaille fort, j’essaie toujours de montrer l’exemple par mon attitude et mon éthique de travail. » 

Progression 

William Langlais amorce cette année sa 3e saison dans l’uniforme des Redbirds de McGill. L’étudiant en éducation physique en est donc à mi-parcours dans sa carrière de footballeur universitaire.  

Ce sera d’ailleurs sa deuxième saison dans le nouveau rôle qui lui a été confié l’an dernier.  

« La saison dernière, les entraineurs m’ont rencontré pour m’offrir un changement de position pour devenir un ailier rapproché. C’est un défi qui m’a beaucoup intéressé et que j’ai accepté », raconte William Langlais.  

Ce dernier occupait auparavant le poste de receveur lorsqu’il jouait pour les lynx du Pavillon Wilbrod-Dufour d’Alma et les Gaillards du Cégep de Jonquière.  

« Après ma première année à McGill, on m’a offert ce changement de position parce qu’en tant que receveur dans cette ligue, je manquais un peu de vitesse. Le changement m’a demandé une adaptation, mais je suis prêt à commencer une nouvelle saison en connaissant beaucoup mieux mon rôle. » 

Tout au long de la saison, il espère ainsi continuer de gagner des galons et progresser à cette position encore toute fraiche pour lui.  

Partager cet article