Hausse importante des signalements à la DPJ

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Hausse importante des signalements à la DPJ
(Photo : Istock)

Le nombre de signalements à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a bondi de 20,5% en 2021-2022. Ce qui s’est traduit par une augmentation de 16,5% des signalements retenus, soit 309 de plus que l’année précédente. Une hausse jugée préoccupante.

Les employés de DPJ de la région ont traité 6 545 signalements, soit 1 116 cas de plus qu’en 2020-2021. Et du nombre, 2175 ont été retenus, soit le tiers.

Près de la moitié des jeunes (945) qui se retrouvent entre les mains de la DPJ sont âgés de 6 à 12 ans, suivis des 0-5 ans (665), 13-15 ans (448) et 16-17 ans (127).

C’est ce qui se dégage du 19e bilan annuel dressé mardi matin par la directrice de la protection de la jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Caroline Gaudreault. Cette dernière mentionne que la pandémie, les périodes d’attente pour obtenir des services et le stress lié à la guerre expliquent en bonne partie cette hausse de détresse.

C’est donc un enfant sur 4 qui a été retiré de sa famille en raison de négligence. Les abus physiques (17,7%) et le mauvais traitement (17,4%) sont parmi les causes les plus fréquentes, suivies des risques sérieux de négligences, les troubles de comportement sérieux et les abus sexuels.

 

Plus de détails dans les éditions papier du Lac-St-Jean, de l’Étoile du lac et du Nouvelles Hebdo.

Partager cet article