Un nouveau bâtiment commercial à la ­Place du ­Pont

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Un nouveau bâtiment commercial à la ­Place du ­Pont
Un commerce bien connu du centre-ville d’Alma déménagera dans le nouveau bâtiment, qui sera situé tout juste derrière la Place St-Luc. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

L’entreprise ­Béton ­Préfabriqué du ­Lac (BPDL) investit 2,6 M $ dans la construction d’un nouvel immeuble à vocation commerciale derrière la ­Place ­St-Luc, à ­Alma.

C’est ce que rapporte la conseillère municipale ­Véronique ­Fortin, ajoutant que le projet s’inscrit dans la continuité du développement de la ­Place du ­Pont.

Quoiqu’il soit impossible d’en révéler le nom pour le moment, un commerce bien connu du ­centre-ville d’Alma déménagera dans le nouveau bâtiment au cours des prochains mois.

L’immeuble possédera une superficie de 15 000 pi² et sera construit sur deux étages. Il sera situé aux côtés de ceux hébergeant notamment la ­Cage aux ­Sports et la ­SQDC.

Les travaux ont débuté il y a déjà quelques semaines. Il n’a toutefois pas été possible d’en connaître les échéanciers puisque le journal ­Le ­Lac-St-Jean n’a pas été en mesure de parler à ­BDPL au moment d’écrire ces lignes.

Coup dur pour le ­centre-ville

Sans surprise, l’annonce du départ d’un de ses commerçants est source de déception pour la ­Société de développement du ­centre-ville d’Alma (SDC).

Qualifiant la chose de « déplorable », la directrice de la ­SDC, ­Joanie ­Racine, affirme être « toujours à la recherche d’informations » sur les raisons qui ont mené au départ du commerce.

Bien que la ­SDC n’ait pas « beaucoup de pouvoir » dans ce genre de décisions, ­Joanie ­Racine se dit en outre déçue de ne pas en avoir été informée plus tôt.

« C’est sûr qu’on ne peut pas payer le loyer de personne, mais il y quand même certains gestes qu’on aurait pu poser », ­fait-elle valoir.

Projet de revitalisation

Parallèlement, ­Alma se prépare à investir 700 000 $ dans la revitalisation de son ­centre-ville.

« ­On parle d’un espace public entre les ­Terrasses des ­Cascades et le ­Dooly’s qui va permettre un achalandage et une utilisation quatre saisons. On souhaite également faire la replanification de tous les aménagements de la rue ­Sacré-Cœur, notamment pour que ce soit plus convivial pour les piétons et les cyclistes », affirme le conseiller municipal ­Frédéric ­Tremblay.

Les détails du projet seront bientôt divulgués dans le cadre d’une annonce officielle de la municipalité.

Alors qu’il semble difficile d’en freiner l’exode des commerces, le ­centre-ville et sa vocation devront être « repensés » au cours des prochaines années.

« ­Ce qu’on veut, c’est que la population se l’approprie et qu’il devienne une partie intégrante du ­Parc ­Falaise », mentionne la mairesse ­Sylvie ­Beaumont.

Elle ajoute que des consultations seront éventuellement tenues afin d’en apprendre davantage « sur comment les citoyens voient leur ­centre-ville », dont la dimension commerciale « ne sera plus jamais la même. »

Partager cet article