Festival d’humour d’Alma : Une 5e édition couronnée de succès 

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Festival d’humour d’Alma : Une 5e édition couronnée de succès 
(Photo : Courtoisie)

La 5e édition du Festival d’humour d’Alma a été couronnée de succès. Avec une programmation solide du début à la fin, les spectateurs en ont eu pour leur argent.  

« La seule chose je dirais qui a moins bien été, c’est la pluie le samedi soir pendant le spectacle de François Bellefeuille et le froid le dimanche pendant Laurent Paquin. Mais ce n’était pas sous notre contrôle, donc on est vraiment heureux de la tournure des évènements », mentionne le directeur général du festival, Maxime Fortin.  

Il souligne d’ailleurs la bravoure des spectateurs, qui malgré la pluie et le froid, sont demeurés présents en grand nombre.  

« C’était impressionnant de voir la quantité de gens qui sont restés assis à écouter. Vraiment, on est fier de cette édition. » 

Environ 1 000 spectateurs étaient présents à chacun des soirs. En additionnant les spectateurs qui ont assisté au tournoi d’improvisation, aux podcasts ainsi qu’au gala d’ouverture, Maxime Fortin estime que c’est tout près de 7 000 personnes qui ont participé au festival.  

« C’est un peu moins que dans les dernières années régulières. Peut-être qu’on s’est fait un peu concurrence à nous même tout au long de la dernière année en présentant beaucoup de spectacles, c’est dur à dire. Mais avant, on ne réussissait pas à remplir nos salles, alors que cette année oui, donc c’est un peu comme un balancier, ça s’équilibre au bout du compte. »  

Le directeur général indique également qu’une belle chimie est en train de s’installer entre le comité organisateur et les humoristes.  

« On va souper avec eux avant, on participe aux podcasts au Lion Bleu, on sort avec eux après les shows. Il y a même l’humoriste Karen Arsenault qui nous a donné un coup de main un soir en vendait des moitié-moitié ! » 

Hors festival 

Pour ce qui est des évènements hors festival, ceux-ci ont connu un grand succès également.  

À commencer par le soir de gala avec Mathieu Dufour à la Salle Michel-Côté.  

« C’était vraiment impressionnant. Les billets s’étaient envolés tellement rapidement. On a fait salle comble, et je suis persuadé qu’on aurait pu ajouter une deuxième représentation et on aurait rempli la salle au complet facilement. Le gars avait quand même rempli le Centre Bell il y a quelques semaines ! » 

Le tournoi d’improvisation était de retour pour une deuxième année. Cette fois, le tournoi s’est tenu sur deux jours plutôt qu’un seul.  

Enfin, le festival se conclura officiellement le 22 septembre prochain, alors que les Denis Drolet viendront à la Salle Michel-Côté pour y enregistrer leur podcast Rince Crème. Quelques billets sont encore disponibles.  

Partager cet article