Des entreprises plus productives grâce à l’économie circulaire

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Des entreprises plus productives grâce à l’économie circulaire
L’économie circulaire permet aux entreprises d’être plus écologiques, plus compétitives et d’optimiser les ressources. Les entreprises du centre-ville de Chicoutimi seront invitées à une activité de maillage en septembre. (Photo : Archives Trium Médias - Julien B. Gauthier)

L’heure est à l’économie circulaire dans la région, une méthode permettant aux entreprises d’être plus productives, plus écologiques et plus compétitives. Le Centre Québécois de Développement Durable (CQDD) chapeaute actuellement un projet visant à démocratiser ce mode de fonctionnement afin de maximiser le partage de ressources entre les entreprises.

Selon le CQDD, l’économie circulaire est une méthode de fonctionnement à la fois écologique et rentable. « Le but, c’est d’optimiser les ressources au maximum. C’est de partager des équipements, par exemple. Ça permet d’éviter l’achat de matériel qui ne servira pas pendant un certain temps. Ça coûte moins cher pour tout le monde. Ça peut aussi être un partage de ressources humaines, comme un comptable », explique Maude Limoges, agente en économie circulaire au CQDD.

« Ça peut être un partage de locaux. Par exemple, une entreprise qui se sert de son local seulement deux fois par semaine peut trouver une autre organisation qui en a besoin les trois autres jours. Ça permet de tisser des liens, mais aussi d’économiser et d’être plus compétitif », ajoute-t-elle.

Activités de maillage

Pour démocratiser le principe d’économie circulaire, le CQDD effectue des activités de maillage un peu partout dans la région, qui sont gratuites. Une trentaine d’entreprises sont invitées afin d’en apprendre plus le fonctionnement, mais aussi pour échanger sur leurs besoins communs.

Maude Limoges cite un type de maillage qui est survenu récemment. Trois entreprises culturelles se sont aperçues qu’elles ne faisaient pas de spectacle au même moment. Depuis, elles se partagent de l’équipement sonore. Elles ont ainsi économisé une certaine somme.

Le prochain appel d’activité de maillage aura lieu en septembre prochain. Les commerces et entreprises du centre-ville de Chicoutimi seront invités.

Plus tôt cette année, les secteurs de l’agroalimentaire, le Haut-Saguenay et le parc industriel de Jonquière ont été au cœur des activités de maillage.

Une voie d’avenir?

Selon Maude Limoges, cette méthode de fonctionnement pourrait bien être une voie d’avenir. Certaines entreprises de la région ont d’ailleurs déjà implanté le réflexe.

« Plusieurs le font déjà sans savoir que c’est de l’économie circulaire. Dans la région, on sent que les entreprises sont ouvertes. Et ce n’est pas très demandant en termes de temps. Ultimement, tout le monde est gagnant », conclut-elle.

Partager cet article