L’église d’Isle Maligne convertie en bar laitier!

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
L’église d’Isle Maligne convertie en bar laitier!
Un bar laitier ouvrira bientôt ses portes dans l'église d'Iles Maligne, à Alma. (Photo : courtoisie)

Alma – L’église d’Isle Maligne ouvrira bientôt ses portes à un nouveau type de clientèle. En effet, les messes feront place à la crème glacée alors qu’un bar laitier y sera implanté.

L’ouverture de la crèmerie Saint-Crème est prévue pour le 11 juin prochain, juste à temps pour la saison estivale. Il s’agira du premier commerce à être implanté dans l’église.

Le promoteur derrière le projet, Vincent Lavoie, souhaite d’ailleurs tirer profit du charme inhérent au bâtiment qui, bien que sécularisé, conservera en partie sa dimension religieuse à travers le nouveau commerce.

Par exemple, les cornets seront décorés d’une hostie et les noms sur le menu feront des clins d’œil aux sacrements. En plus des desserts glacés classiques, le bar laitier sera l’un des seuls à avoir un comptoir de Mochi, indique Vincent Lavoie.

« Je veux donner des lettres de noblesse à notre crèmerie qui offrira des produits de qualité supérieure et des options à saveurs régionales. Le caractère théâtral de l’église et les grands espaces offriront aux gens un espace pour échanger longuement. On est loin du simple comptoir-service. Cela charmera certainement la clientèle régionale et touristique », ajoute-t-il.

Vincent Lavoie fera bientôt l’acquisition de l’église.

Cette première initiative s’inscrit dans un projet majeur, lequel est présentement à l’étude.  Des annonces sont à venir en ce sens dans les prochaines semaines. Des partenariats pourront être effectués avec des entreprises régionales.

« L’église est un bâtiment phare de notre ville, à architecture distincte, ayant un lien fort avec la communauté. Cela en fera un lieu de rassemblement inusité par excellence! Je veux exploiter le potentiel du pôle touristique ainsi que du patrimoine culturel qu’offre ce quartier. Le projet se situera entre la préservation du passé et l’orientation vers l’avenir », conclut le jeune entrepreneur de 23 ans.

                                                          

Partager cet article