Alma au front pour les routes en décrépitude

William Fradette
Alma au front pour les routes en décrépitude
(Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

Faute de subventions et de suivi par le gouvernement provincial, la Ville d’Alma met tout son poids dans la balance pour améliorer le réseau routier de la MRC

Le conseil de ville a adopté à l’unanimité une résolution demandant au gouvernement d’injecter les sommes nécessaires à la réfection des routes ciblées l’an dernier par la MRC. Dans le cadre d’un programme gouvernemental à cet effet (PIIRL), les municipalités de Lac-Saint-Jean-Est ont engagé des ressources importantes pour évaluer environ 25 % du territoire jeannois, avec l’intention de se qualifier pour les subventions provinciales.

Or, Québec a remplacé le PIIRL par le PAVL, un autre programme ayant des moyens inférieurs.

L’état des chemins ciblés, tels que la rue Melançon ou la route du Lac, s’est aggravé pendant l’attente des sommes nécessaires à leur réfection, si bien qu’Alma a dû se résigner à commencer les travaux sans les montants escomptés.

C’est en soutien aux municipalités moins aisées, membres de la MRC, que la résolution s’inscrit.

« Plus ça se dégrade, plus ça coûte cher, et on doit dénoncer l’inaction », a déclaré la conseillère Sylvie Beaumont, lorsqu’interrogée par le Lac-St-Jean.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des