Café Chaga Boréal de retour à Alma

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Café Chaga Boréal de retour à Alma
(Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Café Chaga Boréal renaîtra de ses cendres le 24 octobre prochain à Alma. Le commerce reprendra du service à quelques pas de ses anciens locaux, inutilisables depuis qu’un incendie s’y est déclaré le 12 mars dernier.

Le microtorréfacteur almatois aura maintenant pignon sur rue au 405 rue Claire Fontaine.

La réouverture de Café Chaga Boréal s’accompagnera toutefois d’un changement d’orientation pour l’entreprise, explique Steve Hudon, propriétaire de celle-ci avec Linda Gagné.

« On va reprendre les reines, mais plus à notre rythme, et surtout pour la passion qu’on a pour le café. Moi, mon but, c’est d’aller au bout de ma passion dans un environnement où je vais être en contrôle de tout ce qui se passe. »

En somme, Steve Hudon souhaite pouvoir se consacrer entièrement à la torréfaction afin de « faire le meilleur café qui soit ».

« Je veux encore mieux définir l’arôme de mes cafés, je veux travailler en subtilité, et je veux prendre le temps de bien le faire. »

Café Chaga Boréal mettra ainsi une croix sur son volet bistro pour devenir seulement un distributeur. Dorénavant, il ne sera donc plus possible pour la clientèle de se rendre au commerce pour s’attabler autour d’un café. Un choix crève-cœur, mais qui s’imposait, la tenue d’un bistro étant une activité chronophage.

« Ça augmente ton temps de travail d’environ 30 heures par rapport à une semaine normale. C’est lourd, mais ce sont fondamentalement de très beaux moments qu’on a passés avec nos clients. Ça n’a vraiment pas été une décision facile… »

Distribution

Café Chaga Boréal conserve 34 des quelque 50 points de vente que l’entreprise possédait avant sa fermeture en mars dernier.

« Je veux garder seulement la crème, ceux avec qui je travaille bien », fait valoir Linda Gagné.

L’entreprise distribue majoritairement ses cafés au Lac-Saint-Jean, mais aussi à Saguenay, Chibougamau et sur la Côte-Nord.

Café Chaga Boréal continuera également de prendre les commandes de particuliers pour le ramassage en magasin.

Croissance

Steve Hudon soutient qu’il n’abandonne pas ses volontés de croissance, rappelant que « le volume est une partie inhérente de la santé d’une entreprise. »

« C’est sûr qu’on ne peut pas dire non à une augmentation de volume, et j’en vois d’ailleurs une à court terme. Mais ce dont je veux être sûr, c’est que les endroits où on va mettre notre café vont lui permettre d’être apprécié et valorisé. Je ne veux pas que mon café reste six mois sur une tablette. Je préfère rapetisser mon cercle plutôt qu’il soit trop grand et d’ainsi perdre sur la qualité et la fraîcheur des produits. »

Partager cet article