Construction d’un CPE: Hébertville-Station doit absolument trouver des subventions

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Construction d’un CPE: Hébertville-Station doit absolument trouver des subventions
Michel Claveau, le maire d’Hébertville-Station, affirme qu’il est activement à la recherche de financement pour la construction d’un nouveau CPE dans sa municipalité. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Tout n’est pas joué en ce qui a trait à l’implantation d’un Centre de la petite enfance (CPE) à Hébertville-Station. Bien que le projet ait obtenu l’aval de Québec, la municipalité doit maintenant se démener afin de trouver des sources de financement pour la construction de la garderie.

Dans le cadre d’un appel de projets lancé à l’automne 2021, le gouvernement du Québec a donné son accord à Hébertville-Station pour la création de 21 places subventionnées en garderie, auxquelles s’ajoutent cinq places pour poupons.

Toutefois, indique le maire de la municipalité, Michel Claveau, il semble que l’appel de projets prévoit uniquement du financement pour les CPE existants qui souhaitent agrandir leurs installations pour en accroître la capacité.

« Ils disent qu’ils ont de l’argent pour de nouvelles places en garderie, mais le problème, c’est que nous, on n’en a pas de garderie. De l’argent pour bâtir un nouveau CPE, on dirait que ce n’est pas dans leur plan. »

Recherche de financement

C’est néanmoins vers le gouvernement que devra se tourner Hébertville-Station afin de trouver du financement, la municipalité n’étant pas en mesure d’absorber l’entièreté des coûts liés à la construction d’une garderie.

« On essaie de trouver un programme quelque part. J’ai contacté le député Éric Girard, et je lui ai dit : “il faut que tu me trouves de l’argent. Il doit bien y avoir un fond de tiroir qui traîne quelque part. Ça me prend absolument de l’argent” », affirme le maire, rappelant que l’implantation d’un CPE est prioritaire.

Selon lui, les coûts de construction d’une nouvelle garderie pourraient atteindre les 1,2 M$. Toutefois, il ne s’agit là que d’une estimation, les plans n’ayant toujours pas été produits faute de financement.

L’emplacement ciblé pour la construction du nouveau CPE se trouve sur la rue Saint-Pierre, près du terrain de baseball. Michel Claveau souhaite à tout le moins que les travaux puissent débuter en 2023.

L’ancienne gare écartée

Le maire rappelle qu’il avait été question d’aménager le CPE dans les locaux de l’ancienne gare d’Hébertville-Station, solution qui a dû être abandonnée pour de bon.

Il explique qu’étant donné que la gare appartient actuellement à VIA Rail, mais qu’elle se trouve sur un terrain dont le Canadien National est propriétaire, il s’avère trop compliqué et coûteux de procéder à son déménagement jusqu’au terrain ciblé.

Partager cet article