Des subventions menacées pas des dépassements d’échéanciers

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Des subventions menacées pas des dépassements d’échéanciers
Le projet de conversion de l’église de Saint-Gédéon en salle multifonctionnelle pourrait perdre une subvention de 225 000 $ de la part du gouvernement fédéral. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Trois municipalités du Lac-Saint-Jean pourraient perdre leur subvention du gouvernement fédéral en raison du dépassement des échéanciers prévus pour la réalisation des projets pour lesquels ils ont demandé l’aide financière d’Ottawa.

Il s’agit de Saint-Gédéon, Saint-Henri-de-Taillon et de L’Ascension-de-Notre-Seigneur.

La semaine dernière, à Saint-Gédéon, quelque 130 paroissiens se sont prononcés quant au projet de conversion de leur église en salle multifonctionnelle. À l’issue d’un vote, 79% d’entre eux se sont dits en faveur du projet.

Toutefois, tout n’est pas gagné alors que la municipalité est maintenant menacée de perdre une subvention de 225 000 $ de la part du fédéral. Un financement essentiel à la concrétisation du projet estimé à 1,8 M$.

Le dépassement de la date butoir pour la réalisation des travaux, fixée au 31 mars 2023, est en cause. Or, fait valoir le maire, il s’agit d’une situation hors du contrôle de la municipalité.

« Nous n’en serions pas rendus-là si, en février dernier, le gouvernement du Québec nous avait accordé sa subvention de 900 000 $ comme on s’y attendait. »

Ayant dû patienter jusqu’en juillet pour finalement obtenir la subvention, Saint-Gédéon n’a pas été en mesure de débuter les travaux suffisamment tôt pour qu’ils puissent être terminés au 31 mars 2023.

Brunelle-Duceppe s’en mêle

Afin de rectifier le tir, Émile Hudon a fait appel au député fédéral de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, lui demandant un prolongement de délai pour l’octroi de la subvention.

Le député a aussitôt fait part de la situation à la ministre responsable de DEC pour les régions du Québec, Pascale St-Onge, qui a ensuite transmis la requête à la ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland.

« Il y a deux semaines, nous avons eu un retour de Chrystia Freeland comme quoi elle avait bien reçu le dossier et qu’elle le transmettait avec attention à son équipe. Nous suivons le dossier de très près parce qu’au niveau de nos municipalités, ces subventions-là sont cruciales pour la réalisation de leur projet. Et pour Alexis, c’est un dossier très important », affirme Pier-Olivier Cloutier, directeur du bureau de circonscription d’Alexis Brunelle-Duceppe.

Saint-Henri-de-Taillon et L’Ascension

Le député de Lac-Saint-Jean fera également pression pour que le projet de réfection de la marina de Saint-Henri-de-Taillon puisse garder sa subvention, cette fois de 750 000 $.

Il en fera de même relativement à l’aménagement d’un pumptrack à L’Ascension, un projet subventionné par le fédéral à hauteur de 250 000 $.

À l’instar de Saint-Gédéon, indique Pier-Olivier Cloutier, les deux municipalités et leur projet respectif ont été retardés par des éléments hors de leur contrôle, notamment par le manque de main-d’œuvre est des délais excédentaires pour la livraison des matériaux.

 

Partager cet article