École Saint-Léon: une nouvelle cabane à pêche pour les enfants

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
École Saint-Léon: une nouvelle cabane à pêche pour les enfants
La « Cabane à Léon » est munie de panneaux solaires permettant de l’alimenter en électricité. (Photo : courtoisie)

Les élèves de l’école Saint-Léon ont de quoi se réjouir, eux qui ont maintenant leur propre cabane à pêche près des glaces du lac Labrecque. Inaugurée récemment, la « Cabane à Léon » rend l’école amusante comme elle ne l’a jamais été.

« Ils sont très heureux [les élèves] lorsqu’on y va [à la cabane]. Quand l’horaire nous oblige à retourner à l’école, ils ne veulent jamais partir! », affirme l’enseignante au préscolaire à l’origine du projet, Marie-Josée Larouche.

Depuis déjà quelques années, cette dernière avait l’habitude d’organiser des sorties de pêche blanche au lac Labrecque, ce qu’a toutefois compliqué la pandémie.

« L’année passée, il n’a pas pu y avoir de village de pêche sur le lac. J’ai moi-même temporairement amené une cabane, mais ce n’était pas l’idéal », explique-t-elle.

L’enseignante tentait depuis deux ans d’obtenir des subventions afin de doter l’école de sa propre cabane. Ses demandes ne cadrant pas dans les différents programmes gouvernementaux, elle s’est tournée vers le député Éric Girard, qui a quant à lui été en mesure de débloquer une aide financière de 10 000 $.

C’est ainsi que l’école Saint-Léon a pu se procurer sa cabane. L’enveloppe a également été suffisante pour faire l’acquisition de panneaux solaires. Reliés à une batterie, ceux-ci permettent d’alimenter la maisonnette en électricité, tandis qu’un poêle à bois assure le chauffage. Un montant a aussi été attribué à l’achat d’une tarière électrique et de brimbales.

Les citoyens qui en font la demande peuvent également utiliser la cabane les soirs et les fins de semaine.

L’école dehors, c’est bien mieux!

Par ailleurs, la « Cabane à Léon » s’harmonise parfaitement avec la philosophie de l’école Saint-Léon.

« À Labrecque, on tend de plus en plus vers la pédagogie par la nature. On sort beaucoup dehors, surtout avec les élèves de maternelle » explique Marie-Josée Larouche, qui est également mairesse de la municipalité.

La cabane servira d’ailleurs au déroulement de plusieurs autres activités extérieures à l’automne et au printemps. « On pourra la déménager dans un autre lieu et y laisser notre matériel, par exemple. »

L’école Saint-Léon permet également la tenue des cours au grand air grâce à une classe extérieure aménagée récemment.

« Cette année, on prévoit dans une phase deux aménager une partie de notre cour pour faire des feux dehors. On va ajouter un tableau et mettre des bûches pour se faire un cercle de discussion. »

 

Partager cet article