Mont Lac-Vert : Le plan de développement avance bien  

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Mont Lac-Vert : Le plan de développement avance bien  
(Photo : Trium Médias - Archives)

Le plan de développement de la municipalité d’Hébertville afin de rendre le Mont Lac-Vert plus autonome dans sa gestion avance bien. En plus d’avoir réussi à aller chercher des partenaires pour diminuer la charge financière de la population envers le centre de ski, les investissements monétaires dans la montagne se montrent fructueux jusqu’à maintenant.  

« Depuis l’an dernier, nous avons réussi à nous entendre et devenir partenaires avec la MRC Lac-Saint-Jean-Est, Ville d’Alma ainsi que la CIDAL », indique le maire d’Hébertville, Marc Richard. 

Ce dernier souligne d’ailleurs que la municipalité cherche à obtenir le soutien de la SÉPAQ.  

« On cherche surtout à obtenir de leur part toute leur expertise. On aimerait que la SÉPAQ occupe une place prépondérante dans le développement du Mont Lac-Vert. Nous aurons d’ailleurs une rencontre avec eux prochainement. » 

Il n’a pas élaboré davantage sur la forme que pourrait prendre ce partenariat. Il n’a pas été possible d’obtenir de commentaires de la SÉPAQ à cette proposition. 

Investissements  

D’autre part, les investissements dans le centre de ski vont assez bien jusqu’à maintenant.  

L’an dernier, la municipalité avait accepté un règlement d’emprunt de 1,6 M$ afin de procéder à quelques investissement et renouvèlement d’équipements.  

Entre autres, le système d’éclairage de la montagne a complètement été changé afin de passer à un éclairage au DEL.  

Pour ce changement, la municipalité avait prévu un investissement de 324 000 $. Maintenant que les travaux sont terminés, ceux-ci ont finalement coûté 150 000 $ seulement. Le changement du type d’éclairage générera également des économies substantielles grâce à la réduction de la consommation d’énergie.  

Ensuite, la municipalité se devait de remplacer le surfaceur, au coût de 520 000 $. À la suite de démarches, elle a réussi à obtenir une subvention de 330 000 $ du gouvernement, en plus d’un 100 000 $ de la MRC. La contribution de la municipalité s’élèvera ainsi autour de 90 000 $. 

Remonté mécanique  

Et enfin, pour le dossier de la remontée mécanique, les demandes de subventions sont lancées. La municipalité s’est d’ailleurs voulue rassurante à ce sujet.  

Que la réponse soit positive ou négative, les travaux pour ce dossier débuteront cette année pour se terminer en décembre ou janvier prochain.  

Partager cet article