Québec verse 291 121 $ au Centre d'excellence sur les drones

Québec verse 291 121 $ au Centre d'excellence sur les drones

Le Centre d’excellence sur les drones (CED) pourra aller de l’avant pour la mise aux normes de ses infrastructures et sa dotation en personnel grâce à une aide financière de 291 121 $ de Québec. La nouvelle a été confirmée ce mardi, sur le site même de l’aéroport, par le député/ministre Alexandre Cloutier

Le CED est un organisme sans but lucratif incorporé en 2011 et qui souhaite offrir un environnement propice au développement, à la gestion et à la promotion d’une gamme de services, d’expertises et de compétences liés au secteur des drones civils et commerciaux, qui seront offerts à l’échelle internationale.

Le projet proposé vise l’achèvement de la phase d’implantation du CED, amorcée plus tôt cette année par la construction d’un édifice à bureaux et d’un hangar.

Plus concrètement, l’aide accordée contribuera à la consolidation des ressources humaines au CED, et ce, pour sa première année d’activité. Un directeur adjoint et un gestionnaire de projet ont été embauchés et verront à la gestion des projets, au démarchage auprès d’entreprises et au soutien technique et administratif des entreprises accueillies. De plus, l’aide accordée permettra de pourvoir le site des installations sanitaires adéquates qui relieront les bâtiments du CED et de l’aéroport au réseau municipal de la Ville d’Alma.

« Le Québec est reconnu mondialement comme un chef de file du secteur aéronautique. Le Centre d’excellence sur les drones souhaite donc s’inscrire dans ce marché de prestige en offrant à Alma des installations convenables pour la recherche et pour les tests sur les appareils de type drone, un créneau unique au Canada. Ce projet offre un potentiel économique exceptionnel pour notre région qui, à terme, pourra compter sur ce nouveau centre pour attirer ici d’autres entreprises aéronautiques. C’est donc avec fierté que le gouvernement Marois contribue à la concrétisation du projet dont le caractère novateur stimulera l’économie d’Alma et de l’ensemble de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean », a souligné Alexandre Cloutier.

Le financement de ce projet, évalué à 582 241 $, sera complété par la Ville d’Alma et le CED. L’aide gouvernementale accordée provient du Fonds conjoncturel de développement du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire. Elle s’ajoute à la subvention de 50 000 $ versée par le ministère des Finances et de l’Économie pour les années 2012-2013 et 2013-2014 dans le cadre du programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence.

Haute satisfaction

Naturellement, les dirigeants du Centre d’excellence sur les drones (CED) sont fiers de l’obtention de cette aide financière.

Le projet consistera majoritairement en la réfection des systèmes d’aqueduc et d’égouts sur le site aéroportuaire de la Ville d’Alma, le projet permettra le développement du nouveau parc aéronautique visant l’implantation des entreprises reliées à l’industrie du drone civil et commercial.

« La Ville d’Alma est extrêmement fière d’appuyer ce projet innovant et créateur d’emplois qu’est le Centre d’excellence sur les drones. Il constitue un nouveau créneau très prometteur pour la région, mais aussi pour tout le Québec ! », souligne pour sa part Le maire Marc Asselin qui se montre très optimiste face à ce projet.

Évalué à près de 600 000 $, le projet consiste également à doter le CED de ressources humaines pour assurer le démarchage auprès des entreprises et le soutien technique et administratif aux clients impliqués dans la recherche et développement ainsi que les opérations de drones. L’aide financière du MAMROT représente quelque 50 % du coût total du projet.

Le président de l’Aéroport d’Alma et président du Centre d’excellence sur les drones, Pascal Pilote, se réjouit quant à lui de cette annonce, notant par le fait même l’importance du soutien gouvernemental québécois dans le développement du Centre.

« Le marché du drone civil et commercial se chiffre à plus de 150 milliards de dollars par année au Canada. En tant que représentant du Québec à l’international, le CED a besoin de l’appui du gouvernement du Québec afin de maintenir son caractère avant-gardiste et ainsi tirer profit de cet énorme marché », précise Pascal Pilote.

Parallèlement à l’aide financière du MAMROT, le CED a aussi la chance de bénéficier d’un appui financier du ministère des Finances et de l’Économie du Québec (MFEQ). Pour la deuxième année consécutive, celui-ci a octroyé un montant de 25 000 $ pour la mise en œuvre d’une stratégie d’image de marque du Centre et de ses membres, la réalisation d’activités de promotion au Québec et à l’international, puis pour l’organisation d’événements de maillage.

Rappelons que le Centre d’excellence sur les drones est un organisme à but non lucratif dont la mission consiste à développer un centre international d’expertises, de services et d’innovation en conception, applications et exploitation de drones. Comptant quinze (15) membres actifs, le CED travaille présentement à se positionner stratégiquement dans le marché aérospatial.

Partager cet article