Réouverture imminente du Casino

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Réouverture imminente du Casino
Le bar de danseuses nues le Casino prévoit rouvrir ses portes en juin prochain. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

Non, le Bar Casino d’Alma n’appartient pas au passé. Bien au contraire, il renaîtra de ses cendres dès juin prochain dans de tous nouveaux locaux, et ce, à quelques pas seulement de son ancien emplacement.

C’est en grande pompe que reviendra le mythique bar de danseuses nues alors que près de 300 000$ ont été investis dans la rénovation de ses nouveaux locaux, situés au 1400 avenue du Pont Sud et qui hébergeaient autrefois le Garage Arthur Bouchard.

Si les traditionnels cubicules destinés aux danses privées seront de retour au nombre de six, on en profitera également pour introduire un nouveau concept.

« Maintenant,  il va y avoir un salon privé. Il y aura des fauteuils en cuir luxueux avec un poteau au centre. Les clients pourront le réserver à la demi-heure », indique Marie-Ève Duchesne, copropriétaire du Casino avec Yves Lapointe. Un espace « 5 à 7 », lui aussi sur réservation, pourrait également être aménagé l’automne prochain.

Des fauteuils seront également disposés autour de la scène de la salle principale de façon à créer de petites alcôves pour les clients qui désirent plus d’intimité et de confort.

Le bar sera quant à lui entièrement fait de pierres et sera surplombé par un somptueux éclairage adaptatif au LED. La capacité d’accueil de l’établissement restera sensiblement la même, passant de 105 à 114 places.

L’ancien Garage Arthur Bouchard sera méconnaissable après que son enveloppe extérieure ait été entièrement refaite.

Par ailleurs, les nostalgiques seront sans doute heureux d’apprendre que l’on conserva la fameuse enseigne de l’établissement, à laquelle on donnera toutefois un léger coup de jeune.

La réouverture du bar se fera au courant du mois de juin. Rappelons que sa fermeture découlait des mesures sanitaires, notamment de l’introduction du passeport vaccinal.

« En plus que j’avais déjà été obligé de fermer deux fois, je ne voulais pas imposer ça à ma clientèle », explique Yves Lapointe.

Les jolies filles au rendez-vous

On estime qu’avec un décor au goût du jour, le Casino sera plus à même d’attirer de nouvelles strip-teaseuses, qui proviennent majoritairement de l’extérieur.

L’ajout de quatre chambres fraîchement aménagées à l’étage contribuera également à rendre l’endroit plus attrayant aux yeux des jolies filles, ajoute Marie-Ève Duchesne.

« Elles n’auront pas de frais supplémentaires à débourser pour leur hébergement », fait-elle valoir.

Partager cet article