Saint-Ludger-de-Milot: les taxes encore gelées en 2022

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Saint-Ludger-de-Milot: les taxes encore gelées en 2022
La municipalité de Saint-Ludger-de-Milot maintient le gel de ses taxes foncières en 2022. (Photo : courtoisie)

À l’instar de ceux de 2021, les taux de taxation demeurent inchangés à Saint-Ludger-de-Milot pour 2022.

Ainsi, c’est toujours à hauteur de 1,02$ pour chaque 100$ d’évaluation que les propriétés résidentielles et agricoles seront taxées cette année.

Le taux non résidentiel reste quant à lui à 1,75$ / 100$, tandis que celui en vigueur pour les immeubles de six logements et plus se maintient à 1,06$ / 100$. En ce qui a trait aux taux industriel et forestier, ceux-ci demeurent également les mêmes à 1,02$ / 100$.

Idem pour la tarification annuelle des services municipaux, pour lesquels les citoyens n’auront pas à débourser un sou de plus, ou presque.

D’un côté, sont maintenus à 165$ et à 85$ par logement les coûts respectivement associés aux services d’aqueduc et aux égouts. De l’autre, une légère hausse tarifaire est constatée relativement à la collecte des matières résidentielles, qui passe de 125 à 126$ pour les résidents saisonniers, et de 140 à 142$ pour les résidents permanents.

Au chapitre du budget, celui-ci se voit augmenté de 13 415$ par rapport à l’an dernier, passant de 1 471 586$ en 2021 à 1 485 001$ en 2022.

C’est le volet transport (415 772$) qui représente la part la plus importante du budget. De plus, la municipalité compte injecter 48 760$ dans le remboursement de sa dette en 2022, un montant deux fois moins élevé qu’en 2021.

Projets

Rappelons que l’automne dernier, le maire de Saint-Ludger-de-Milot, Marc Laliberté, avait laissé entendre qu’il souhaitait doter la municipalité d’une usine d’épuration des eaux, un projet estimé de 2 à 3 M$, mais financé à 85 % par Québec.

Actuellement, les deux tiers des résidents sont équipés d’une fausse sceptique, tandis que les autres résidences déversent dans la nature.

Il avait également été question de la mise en vente 14 nouveaux terrains le long du lac Milot, ce qui permettra notamment d’attirer de jeunes familles et d’accroître les revenus de taxes de la municipalité.

Partager cet article