Un projet pour de nouvelles éoliennes à Saint-Gédéon

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Un projet pour de nouvelles éoliennes à Saint-Gédéon
Si le projet de Val-Éo obtient l’aval de la MRC Lac-Saint-Jean-Est et de Québec, on pourrait voir apparaître des chantiers de construction pour la construction de nouvelles éoliennes dans le secteur de Saint-Gédéon. (Photo courtoisie – Val-Éo)

Val-Éo a demandé à la MRC Lac-Saint-Jean-Est de l’appuyer pour un projet qui vise à installer de nouvelles éoliennes sur le territoire de la municipalité de Saint-Gédéon.

La demande d’appui de la coopérative qui regroupe des propriétaires fonciers, des municipalités et des citoyens était inscrite à l’ordre du jour de la séance du conseil de la MRC du lundi 11 juillet dernier.

« Nous allons analyser cette demande en lien avec notre schéma d’aménagement. Par la suite, nous devrons statuer sur le genre d’appui que l’on accordera à Val-Éo, qui devra également vérifier auprès de Québec si leur projet peut se qualifier », confirme Louis Ouellet, préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Nous avons tenté de rejoindre la direction de Val-Éo. Suite à nos demandes, il nous a été impossible d’obtenir une entrevue. Ce projet s’inscrirait dans le cadre d’un appel d’offres annoncé par le gouvernement du Québec plus tôt cette année concernant des projets d’énergie éolienne.

Sécuriser le réseau routier

Le gouvernement du Québec, via le programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière, offre depuis un certain temps aux MRC la possibilité de procéder à une étude sur son réseau routier municipal.

Du côté de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, on ira de l’avant avec ce programme en publiant un appel d’offres pour la réalisation d’une étude en ce sens.

« Nous pourrons ainsi visualiser les endroits où il pourrait y avoir des problématiques de sécurité sur les routes à juridiction municipale. Il y a sûrement des endroits dangereux », explique Louis Ouellet.

Étude exhaustive

« L’étude va nous démontrer combien et quels genres d’accidents se sont produits sur telle ou telle route. Ces accidents sont-ils mineurs ou graves ? Devrait-on procéder à des améliorations ou des modifications à notre réseau municipal ? Voilà quelques-unes des questions à répondre », ajoute le préfet.

On s’attend obtenir le rapport d’ici la fin de 2023.

« Par la suite notre service technique d’ingénierie se penchera sur les conclusions de l’étude pour valider les interventions à faire par la suite. »

Partager cet article