Un refuge pour personnes itinérantes achalandé à Alma

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Un refuge pour personnes itinérantes achalandé à Alma
La mise en place du refuge a été rendue possible grâce à la collaboration de la Ville d’Alma, du député provincial de Lac-Saint-Jean Éric Girard, du CIUSSS du SLSJ, de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, du Centre de rétablissement le Renfort, du Travail de rue d’Alma, de l’OMH d’Alma ainsi que de la Sûreté du Québec. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Un refuge pour personnes en situation d’itinérance a été mis sur pied à Alma le 20 décembre dernier. Comme quoi les besoins étaient criants, nombreux sont ceux qui ont eu recourt à l’abri temporaire depuis.

Le refuge a été aménagé à même une roulotte de chantier et installé à l’arrière de l’église Saint-Joseph, à Alma.

Au moins une dizaine de personnes s’y sont réfugiées dès les deux premières semaines de son ouverture, indique Andréa Simard, directrice générale du Centre de Rétablissement le Renfort, l’organisme auquel a été confié la gestion du refuge.

La comptabilisation des utilisateurs n’a pas encore été effectuée pour les deux dernières semaines. Or, il est permis de penser qu’ils ont été encore plus nombreux à se présenter au refuge.

« Les deux premières semaines étaient dans la période des Fêtes où, par exemple, les travailleurs de rue étaient en congé. Mais en revenant, ils vont faire augmenter le taux d’occupation parce qu’ils se promènent et ils en parlent [du refuge]. Les intervenants font une différence », explique Janick Tremblay, attachée politique d’Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean.

Andréa Simard ajoute que « ça prend un certain temps pour amener les personnes jusqu’à ces ressources-là parce que souvent, ce sont des personnes qui sont réticentes à recevoir des services. Il faut réussir à gagner leur confiance. »

Pour accéder au refuge, les gens doivent s’y présenter entre 22h et 1h du matin. Celui-ci est ouvert tous les soirs de 22h à 8h du matin. Un agent de sécurité demeure sur place la nuit durant.

Une ressource nécessaire

Chose certaine, le refuge était devenu une nécessité dans la municipalité, tout particulièrement en période hivernale.

Selon Andréa Simard, plusieurs cas de personnes dormant dans des endroits publics, notamment dans le hall d’entrée de banques, ont été rapportés au cours des derniers mois à Alma.

De plus, elle estime que le problème d’itinérance à Alma est exacerbé par la pénurie de logements qui y sévit. Pénurie qui serait par ailleurs plus sévère dans Lac-Saint-Jean-Est que dans les autres MRC de la région.

Prolongation?

Le financement jusqu’à présent obtenu garantit le maintien du refuge jusqu’au 31 janvier prochain.

« On va réévaluer la situation d’ici deux semaines », affirme Éric Girard. Toutefois, il assure que « si le besoin est là, on va prolonger le refuge. On a sensibilisé le CIUSSS à la situation. Ils comprennent qu’on ne peut pas déplacer ces gens-là juste comme ça. »

Si l’ouverture du refuge se voit prolongée, Andréa Simard affirme qu’un intervenant psychosocial pourrait éventuellement être mandaté afin de venir en aide aux personnes qui sont toujours au refuge entre 8h et 9h.  « On pourrait entre autres leur parler des services offerts, autres que ceux de la roulotte. »

 

Partager cet article