Canicross : François Cauchon au Championnat du monde en France 

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Canicross : François Cauchon au Championnat du monde en France 
(Photo : Courtoisie)

L’athlète de Saint-Henri-de-Taillon, François Cauchon, se rendra à Plédran, en France, à la fin du mois d’avril pour participer à son tout premier Championnat du monde de canicross.  

François Cauchon fait partie d’un groupe de 10 Canadiens, qui sont tous des Québécois, qui participeront à cet évènement d’envergure du 28 avril au 1er mai.  

Il sera d’ailleurs accompagné de trois autres personnes de la région, soit Josey Savard, Yan Larouche et Annick Gagnon, qui sont tous originaires de Saguenay. Ces derniers participeront cependant aux épreuves de bikejoring, contrairement à François, qui compétitionnera en canicross. 

C’est un rêve qui devient réalité pour l’athlète de Saint-Henri-de-Taillon, qui attend ce moment depuis maintenant deux ans.  

« On s’est classé pour ce championnat du monde il y a deux ans, en 2020, lors d’un championnat canadien.  Maintenant qu’on est à quelques semaines de l’évènement, il y a évidemment beaucoup de stress, mais j’ai très hâte. C’est un championnat mondial, c’est gros ! », lance-t-il.  

Objectif 

François Cauchon sera accompagné de son fidèle chien Jetstorm, un Eurohound de 7 ans, et participera aux épreuves de la catégorie 40 ans et plus.  

L’athlète présente une assez bonne confiance d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé pour ce championnat du monde.  

« Si je fais un top 15, je serai vraiment content. Ça fait longtemps qu’on se prépare pour ce moment et si on compare nos temps avec les athlètes européens, je crois en mes chances. » 

Il ne se cache toutefois pas qu’il aura certainement un temps d’adaptation à son arrivée en France.  

« Il y a le voyage en avion avec Jetstorm qui sera une première étape, ensuite on devra s’adapter au décalage horaire. On va arriver quelques jours d’avance afin de prendre du repos et bien se préparer, s’acclimater à la température et aux différentes conditions là-bas. » 

Sortir en grand 

François Cauchon souligne que ce sera probablement l’une des dernières compétitions qu’il fera avec Jetstorm.  

« Il a 7 ans et c’est quand même vieux pour un chien. J’ai d’autres chiens plus jeunes, mais je tenais à faire ce championnat avec lui parce que c’est avec lui que je me suis qualifié il y a deux ans et c’est une belle façon, si on veut, de terminer sa carrière. » 

 

 

Partager cet article