Christian Dubé prévient la région : « La situation va s’empirer »

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Christian Dubé prévient la région : « La situation va s’empirer »
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services Sociaux et Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales. (Photo : Capture d'écran)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a fait le point sur la situation au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il s’attend à ce que la situation s’aggrave dans les prochains jours, notamment quant au nombre de cas. Disant ne pas envisager de mesures restrictives supplémentaires, il demande à la population de redoubler de prudence et de diminuer les contacts.

« Je veux une approche positive. Bien suivre les consignes fait toute la différence. Je ne suis pas dans l’optique d’ajouter des restrictions et confiner davantage. Ce qu’on demande à la population, c’est de diminuer d’un ou deux contacts quotidiens, en limitant les déplacements à ce qui est essentiel », affirme-t-il.

« La population québécoise est actuellement en contact avec six personnes quotidiennement. Si on est en mesure de diminuer ce nombre à cinq ou à quatre, ça fera une grande différence », a-t-il affirmé, en se basant sur une étude de l’Institut national de santé publique du Québec.

Il suggère ainsi à la population de faire le test : calculer le nombre de personnes côtoyées quotidiennement et en faire une moyenne. « Au cours du mois d’octobre, les Québécois sont passés de sept à six personnes côtoyées quotidiennement. C’est un exploit en soi, et c’est possible de diminuer davantage », ajoute-t-il.

Lumière au bout du tunnel

La population doit s’attendre à voir le nombre de cas augmenter dans les prochains jours, selon Christian Dubé. Du 31 octobre au 6 novembre, en une semaine, 634 nouveaux cas ont été détectés. Depuis le 15 octobre, 27 décès ont été dénombrés. Il y a une semaine, 50 cas étaient recensés quotidiennement. Maintenant, le chiffre avoisine la centaine. Le nombre d’éclosions, actuellement à 73, est également en hausse.

Le ministre a comparé la situation du Saguenay-Lac-Saint-Jean à celle de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, qui avaient elles aussi perdu le contrôle. « Québec n’avait jamais connu les difficultés de Montréal dans la première vague. Les gens étaient vulnérables et ils se sont repris en main. Ici c’est un peu la même chose, les gens vont se prendre en main, mais je vous le dis, ça n’arrivera pas demain matin », a-t-il fait savoir, rappelant que le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’a pas connu de première vague, ce qui est un facteur déterminant.

94 nouveaux cas

La région dénombre aujourd’hui 94 nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 2124 depuis le début de la pandémie. Huit décès s’ajoutent au bilan, pour un total de 61.

22 personnes sont hospitalisées, dont quatre aux soins intensifs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires