Circulation sur l'Avenue du Pont: le problème reste entier !

Circulation sur l'Avenue du Pont: le problème reste entier !
Le maire d'Alma Marc Asselin.

SENSIBILISATION. Depuis quelques semaines, on constate une augmentation des camions lourds sur l’Avenue du Pont, au lieu d’emprunter la voie de contournement Maurice-Paradis. Ville d’Alma dispose d’une emprise limitée sur cette question et s’en désole. En effet, la route régionale #169 devient l’Avenue du Pont en traversant ville d’Alma et légalement parlant, on ne peut empêcher le trafic lourd d’y circuler.

Jeudi dernier, lors d’une surveillance « non scientifique » de la circulation, face aux Galeries Lac-St-Jean, entre 13 h et 13 h 30, plus de 15 camions lourds ont été observés dont plusieurs transportaient du bois. Puis, le même type d’observation à l’intersection Auger/Boulevard Maurice Paradis, a permis d’observer près d’une cinquantaine de camions, entre 13 h 35 et 14 h 05.

Certes, la voie de contournement Maurice-Paradis est bien utilisée par les camionneurs, mais encore trop empruntent l’Avenue du Pont pour traverser Alma.

« Il n’y a pas d’obligation légale pour les camionneurs à prendre la voie de contournement. Il y a aussi l’appui moral que l’on doit avoir du ministère des Transports. On a déjà eu des discussions à savoir si on parlait d’une voie d’évitement ou d’une voie de contournement. Le MTQ ne pousse pas suffisamment sur le fait de dire aux camionneurs ou de leur faire comprendre qu’ils devraient utiliser la voie de contournement pour libérer l’Avenue du Pont » souligne le maire Marc Asselin.

Depuis la mise en service de la voie de contour, en novembre 2010, Ville d’Alma n’a cessé d’intervenir pour tenter de contrôler le trafic lourd sur l’Avenue du Pont.

« On l’a déjà fait et on le fait encore de façon périodique: il faut communiquer des mémos aux compagnies de camionnage pour les sensibiliser constamment au fait qu’ils doivent être de bons citoyens corporatifs. C’est donc dire que les compagnies de camions doivent tenir compte des véhicules qui se déplacent sur Du Pont et qui ont besoin d’y être. On le fait, mais ça tombe à un moment donné et il faut reprendre », admet d’amblée le maire Marc Asselin.

Ce dernier souligne également que les nouvelles règles dans le domaine du transport du bois, par exemple, font en sorte qu’il y a de plus en plus de compagnies de l’extérieur, qui ne sont pas des habitués de la place. Ils viennent de l’extérieur chercher du bois d’ici.

« Il y a dons des camionneurs de l’extérieur qui viennent chez-nous et qui décident de traverser l’Avenue du Pont, ce qui rend la circulation sur l’Avenue de plus en plus complexe. On a déjà fait des interventions ciblées auprès des compagnies de transport. On va refaire de la sensibilisation. On a déjà les bonnes adresses mais je pense que l’on va devoir en ajouter car on a vu récemment plusieurs compagnies de transport qui viennent de l’extérieur. On va utiliser Internet pour trouver les adresses et on va aller rejoindre ces gens-là. Les courriels que l’on envoie sont signés par le maire, ce qui aide sans doute aussi à convaincre ces propriétaires-là à respecter le côté civil de la chose en jouant sur le fait qu’ils doivent être de bons citoyens corporatifs », d’ajouter le maire.

À lire également: La voie de contournement doit être optimisée

http://www.lelacstjean.com/Actualites/2015-04-08/article-4104560/La-voie-de-contournement-doit-etre-optimisee/1

Partager cet article