Entretien avec un père, un maire et un entrepreneur : Le fondateur d’Électro Saguenay

William Fradette
Entretien avec un père, un maire et un entrepreneur : Le fondateur d’Électro Saguenay
Clément Fleury, avec une reconnaissance officielle de Justin Trudeau. « Au cours de votre carrière distinguée, vous avez légué un héritage durable à Alma et vous pouvez être fière de vos nombreuses réalisations professionnelles et personnelles au fils des ans. Votre dévouement et votre leadership vous ont, à juste titre, valu le respect de vos collègues et de vos pairs », peut-on lire dans la lettre qui accompagne la distinction. (Photo : Trium Médias – William Fradette)

Rares sont ceux qui atteignent l’âge vénérable de 95 ans. Plus rares encore sont ceux qui l’atteigne en bonne santé et avec autant de vivacité que Clément Fleury. L’homme, qui a été très actif dans le milieu des affaires et de la politique municipale, demeure impliqué dans l’entreprise familiale en plus d’être un grand lecteur et un féru d’histoire.

Lors de la visite du Lac-St-Jean, monsieur Fleury parle avec fierté de sa famille, particulièrement le bonheur que lui apportent ses 10 petits-enfants et 14 arrière-petits-enfants, qu’il voit passer tous les jours devant chez lui. L’antre de l’homme d’affaires est d’ailleurs tapissé de photos de famille, qu’il présente avec passion.

Les gènes d’un bâtisseur

Descendant en ligne directe de Joseph Fleury, un pionnier de Saint-Cœur-de-Marie, et de Joseph W. Fleury, premier maire de la municipalité en 1890, Clément Fleury a occupé la fonction à deux reprises.

Citant le fameux « ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays » de John F. Kennedy, monsieur Fleury assure avoir appliqué cette doctrine toute sa vie. « Dans ce temps-là, tu voulais être maire, tu payais de ta poche », a-t-il expliqué, racontant s’être mis au service de sa ville bénévolement.

Conseils aux jeunes

Avec sagesse, l’homme n’a pas hésité à donner ses conseils aux jeunes qui pensent se lancer en affaires.

« Espérance et travail. Foncez ! N’attendez pas après les autres et ne comptez pas vos heures, on est toujours récompensé à la fin. Si tu ne travailles pas et que les autres travaillent pour toi, ça ne marche pas », a confié l’entrepreneur.

Lors des célébrations entourant son 95e anniversaire, l’héritage de Clément Fleury a été souligné par le premier ministre Justin Trudeau et le député Richard Hébert par la remise d’un certificat honorifique.

Clément Fleury, posant à son bureau qui surplombe le stationnement de l’entreprise et la Grande Décharge.

Fondateur d’Électro Saguenay : La famille au cœur de l’entreprise

Depuis 1961, l’histoire Électro Saguenay est celle du succès entrepreneurial de la famille Fleury. À 95 ans, le fondateur, Clément Fleury, s’est ouvert sur les débuts de l’entreprise de Saint-Cœur-de-Marie.

En 1960, Clément Fleury a 36 ans. Maître électricien depuis 16 ans chez la défunte Saguenay Électrique, il prend la décision de se lancer en affaire.

« Je regardais mes enfants grandir et je me suis dit que je devais leur laisser quelque chose », a confié le nonagénaire. Heureux hasard : la Révolution tranquille se produit au même moment.

L’arrivée de René Lévesque au ministère des Ressources hydrauliques annonce la vaste nationalisation de l’hydroélectricité, qui changera le visage rural du Québec. Fleury saisit alors la balle au bond, car des milliers d’électriciens seront requis pour développer le réseau électrique ; il veut sa part du gâteau.

Faire ses preuves

« Je suis allé à la banque pour emprunter 3000 $ en 61. On ne voulait pas me prêter à moins que mon père signe, mais moi, j’avais décidé que mon honneur je veux la faire, j’ai convaincu le banquier de me prêter en jurant de lui remettre dans les six mois », relate monsieur Fleury. Il tiendra sa parole et remettra les 3 000 $, six mois plus tard, comme promis.

Les débuts d’Électro Saguenay n’étaient pas de tout repos pour l’entrepreneur, qui faisait le tour du Lac-Saint-Jean tous les jours pour superviser tous les contrats. Il devait enseigner les rudiments de la profession d’électricien à ses employés, montant lui-même dans les poteaux.

Une photo de Clément Fleury en compagnie de l’ex premier ministre Jean Charest et de sa petite-fille. « À Clément Fleury, salutations à un grand bâtisseur du Québec », peut-on lire.

Une entreprise familiale

Électro Saguenay aura été depuis le commencement une entreprise familiale. La matriarche des Fleury, feue Jeannette Côté-Fleury allait au lit à 3h du matin pendant de nombreuses années. Elle s’occupait de la comptabilité la nuit et de ses sept enfants le jour. Les fils du couple se sont éventuellement joints aux opérations de la compagnie, de même que leurs propres enfants par la suite.

Quatre générations de Fleury se côtoient encore tous les jours. Plusieurs descendants habitent Saint-Cœur-de-Marie et travaillent chez Électro Saguenay. Le patriarche, quant à lui, vit presque dans le siège social ; son logement communique avec les bureaux de celui-ci.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des