Hébertville propose, en partenariat, 100 terrains résidentiels

Hébertville propose, en partenariat, 100 terrains résidentiels

AVENIR. Toute la population d’Hébertville se range derrière le conseil municipal qui prépare un audacieux plan d’action au chapitre du développement domiciliaire. En partenariat avec deux entrepreneurs privés et un consortium d’investisseurs, la municipalité peut ainsi développer quelque 100 nouveaux terrains résidentiels sur trois sites présentant chacun des attraits particuliers.

Le 29 septembre dernier, dans le cadre d’une soirée d’information, la municipalité a donné l’heure juste sur les projets de développements domiciliaires au sein de la municipalité.

« On a trois possibilités de places de développement et nous, comme municipalité, il ne nous reste que six terrains au village (près du Havre du Curé-Hébert) et un en villégiature, au Mont Lac-Vert. Il ne faudrait pas se retrouver devant un mur où on n’a plus de terrains à offrir aux gens qui seraient intéressés à venir s’installer. Avec les promoteurs locaux et les propriétaires terriens, on a donc regardé les différentes possibilités de développement et il y aurait trois sites qui viseraient des clientèles différentes », lance avec enthousiasme Doris Lavoie, mairesse d’Hébertville.

Trois options

Lors de la rencontre avec les citoyens d’Hébertville, trois options étaient sur la table, soit conserver le statut quo, aller en partenariat avec le privé tout en négociant un pourcentage de contribution avec les promoteurs et propriétaires ou acheter une banque de terrains.

« La logique et le plus avantageux, c’est le partenariat. La municipalité n’aura pas à supporter tous ces coûts-là et on peut s’organiser pour partager des frais comme les infrastructures et les différents services. C’est la solution la plus gagnante pour les deux parties et la solution qui peut nous apporter une grande banque de terrains. Selon ce que l’on a calculé, on parle d’une centaine de terrains », explique Doris Lavoie.

La municipalité ne veut pas devenir promoteur immobilier, ce n’est pas son rôle, mais elle se doit d’être là comme partenaire pour faciliter les choses.

Notamment, la municipalité sera partenaire dans les infrastructures et empruntera la somme requise. Ce montant supérieur à un million $ reste à déterminer. Cependant, les nouvelles entrées de taxes foncières viendront largement contribuer au remboursement de cette somme à court terme.

Également, la municipalité sera un partenaire actif dans la publicité pour vendre ces terrains.

« Un gros avantages chez-nous, c’est qu’un enfant peut aller de la maternelle au secondaire V sans devoir prendre l’autobus scolaire. C’est un gros plus pour les petites familles », souligne la mairesse.

Avec la création du nouveau CPE d’une trentaine de places, un des trois développements se trouve à proximité et on vise y construire du multifamilial.

L’autre développement près du parc industriel sera plus consacré à la construction unifamiliale.

Quant aux terrains en bordure du Centre récréotouristique du Mont Lac-vert, ils ont un attrait particulier avec leur côté villégiature et leur proximité pour se rendre à Saguenay, par exemple.

« Un taux de taxes avantageux, un coût de terrains concurrentiels, une trousse des nouveaux arrivants d’une valeur de 3000 $, deux écoles (primaire et secondaire), un CPE d’une trentaine de places, tous les sports (patinoire, terrain de balle, de soccer et de football, le ski (chaque jeune du primaire reçoit son billet de saison gratuitement), la plage familiale, le camping, la Maison des jeunes dynamique, etc. Hébertville a bien des atouts pour attirer de nouvelles familles », se réjouit Doris Lavoie.

Que deviendra Hébertville dans 10 ans ?

Avec une population de 2506 citoyens, Hébertville met de l’avant un ambitieux plan d’action pour attirer de nouvelles familles.

Le 22 novembre prochain, de 8 h à 16 h, toute la population est invitée à une journée de réflexion sur ce que sera Hébertville dans cinq ou dix ans.

« On a un plan d’action mais on veut aller à la recherche d’idées et de projet pour les prochaines années. On veut que ce soit les gens qui nous disent comment ils voient Hébertville dans l’avenir, ce qui donnera des orientations précises au conseil municipal », explique la mairesse Doris Lavoie.

Sous forme d’ateliers, les gens pourront apporter leurs idées sur le développement économique, résidentiel, récréotouristique ou socio communautaire.

Un animateur professionnel dirigera les discussions et la municipalité paiera le dîner.

Les gens doivent s’inscrire au préalable.

Partager cet article