La Belgique et le Québec font une « bière » deux coups !

La Belgique et le Québec font une « bière » deux coups !

Les expertises de la Belgique et celles du Québec brassicole s’unissent en symbiose pour créer… une bière, la Brusseleir de Saint-Jean. Cette bière Bruxelle-Québec est un porter impérial au chocolat belge et à la tire d’érable, brassé en collaboration avec un brasseur belge et vendue en Belgique et au Québec.

Le lancement de cette bière unique a lieu ce vendredi à la Microbrasserie du Lac-Saint-Jean, à St-Gédéon. Notamment, le chef a même préparé des truffes à la Cache-à-épices pour pousser l’accord jusqu’au bout.

Récemment, le brasseur Sébastien Morvan était tout sourire lors de son passage dans la région, et pour cause. Il venait brasser avec Marc Gagnon, de la Microbrasserie du Lac St-Jean, une bière où se marient les expertises de sa Belgique natale et celles du Québec brassicole.

Misant sur la nouveauté et la rencontre des saveurs, les deux brasseurs ont concocté une grande première: un porter impérial au chocolat belge et tire d’érable. Le résultat étonnera autant qu’il séduira l’amateur.

« Nous avions le goût de sortir des sentiers battus et de donner libre cours à nos envies de brasseurs. Il faut dire que cette bière est née d’une rencontre en pleines réjouissances de la St-Jean et nous voulions que notre collaboration reflète ce moment », souligne Marc Gagnon.

La rencontre en question a eu lieu à Bruxelles, en juin dernier, où Marc Gagnon avait été accueilli à titre de brasseur invité et de conférencier.

Le nom de la nouvelle bière vient du terme brusseleir, signifiant bruxellois en argot. Comme la rencontre a eu lieu lors des célébrations de la St-Jean, les brasseurs ont donc choisi de nommer leur bière Brusseleir de St-Jean.

« J’ai tout de suite aimé l’esprit d’innovation et la qualité des produits du Beer Brussels Project. Tout est brassé en collaboration, avec des brasseries innovantes, dans le souci de la qualité et de l’originalité », de poursuivre Marc Gagnon.

La bière est brassée ici, au Lac St-Jean, et la commercialisation du produit est menée en collaboration, puisque les ventes se feront tant au Québec qu’en Belgique.

« Après le succès de notre Gros Mollet et de notre Tante tricotante au Delirium Café de Bruxelles, nous aurons la chance de rejoindre l’amateur bruxellois une fois de plus. C’est un grand honneur de réussir à vendre de la bière artisanale à des Belges, qui comptent parmi les plus grands connaisseurs au monde », s’exclame Marc Gagnon.

Ce dernier souhaite, en terminant, que les Belges prendront le goût à nos bières régionales et que cette collaboration ne sera pas la dernière.

Partager cet article