Les employés de la Villa d’Alma en grève

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Les employés de la Villa d’Alma en grève
En 2014, de nombreuses manifestations tenues devant la Villa d'Alma avaient ponctué la négociation de la convention collective de travail. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Archives)

Les employés syndiqués du centre d’hébergement pour aînés la Villa d’Alma annoncent leur intention de déclencher une grève d’une durée indéterminée à partir du 7 décembre prochain.

Rappelons qu’au début de novembre, les employés avaient voté pour un mandat de grève générale illimitée à exercer au moment opportun. Droit dont ils ont maintenant décidé de se prévaloir.

Les conditions salariales, notamment, ne font pas toujours consensus dans les négociations entre les travailleurs et leur employeur. Une augmentation du taux à horaire, actuellement de 18$/heure, est réclamée.

Par ailleurs, le Tribunal administratif du travail assure que les résidents continueront de recevoir les soins dont ils ont besoin durant la période de débrayage.

Afin de ne pas compromettre la santé ou la sécurité des résidents, dit-on, les salariés s’engagent à ne pas interrompre un soin en cours en raison de la grève, à moins qu’ils aient obtenu l’autorisation d’un cadre et que celui-ci s’engage à poursuivre le soin en question. De plus, l’accès à la résidence pour les cadres, les fournisseurs, les visiteurs et les résidents sera préservé tout au long de la grève.

Il est possible de connaître l’ensemble des services maintenus pendant la période de grève ainsi que le rôle des salariés et des cadres en consultant la décision, l’entente et les annexes qui sont disponibles sur le site du Tribunal administratif du travail.

Le Tribunal rappelle aux parties qu’en cas de difficulté de mise en application des services essentiels, elles doivent rapidement communiquer entre elles afin de tenter de trouver une solution. À défaut de quoi elles devront en faire part au Tribunal dans les plus brefs délais afin que celui-ci puisse leur fournir l’aide nécessaire.

Partager cet article