Pourquoi Ville d'Alma s'entête à fermer cette route ?

Pourquoi Ville d'Alma s'entête à fermer cette route ?

DÉNEIGEMENT. Réjean Néron, citoyen du Chemin St-Louis à Alma, questionne ouvertement Ville d’Alma sur le pourquoi de la fermeture du Chemin du Paysan en hiver ? Cette route secondaire relie le chemin St-Louis et la route 169 (Avenue du Pont Nord) et permet aux quelques 70 résidents du Chemin St-Louis de circuler beaucoup plus rapidement et de sauver de nombreux kilomètres inutiles. Cette route peut également servir de voie d’urgence au besoin.

Réjean Néron, agriculteur de profession, opère un service de déneigement et depuis le début de l’hiver, il entretient le Chemin du Paysan à ses frais, une route transversale de 1,6 kilomètre de long.

Jeudi dernier, il a reçu un appel du service d’Urbanisme l’avisant verbalement de cesser d’entretenir la route car elle allait être fermée.

Vendredi dernier, Ville d’Alma s’apprêtait une nouvelle fois à fermer la route pour l’hiver avec des immenses blocs de béton. D’ailleurs, il y a une affiche qui indique que le Chemin du Paysan est barré du 1er novembre au 15 mai et que cette route est non-entretenue pendant cette période.

Pourtant, depuis plusieurs années, les citoyens du Chemin St-Louis demandent à ce que cette route demeure ouverte à longueur d’année.

Une question de services

« Une ville, c’est là avant tout pour donner des services. Il y a des limites à fermer comme ça un chemin public. Entretenir cette route ne coûterait pas tellement plus cher et ce serait un service pour tous les résidents du Chemin St-Louis », lance d’un trait Réjean Néron.

Ce dernier est bien placé pour parler car il utilise sa propre machinerie pour ouvrir la route depuis le début de la saison. Il a même installé à ses frais des réflecteurs oranges de chaque côté de la route pour en faciliter le repérage.

« Écoutez, c’est un chemin qui s’entretient comme les autres. Pour nous c’est essentiel. Pour sortir du Chemin St-Louis, on doit passer par la Grande-Ligne ou par le village de St-Cœur-de-Marie et ça nous rallonge notre chemin passablement », souligne Réjean Néron.

Quand il se rend avec son tracteur pour effectuer un contrat dans le secteur de l’ancienne salle le Coronet, par exemple, par le Chemin du Paysan, ça lui prend 10 minutes alors que par la Grande-Ligne, ça prend 30 minutes.

Au passage, Réjean Néron dénonce l’entretien de cette route appelée Grande-Ligne.

Très sinueuse, mal entretenue l’hiver, elle présente également de nombreux trous et bosses qui rendent la circulation périlleuse.

« Mettre des blocs comme ça, passer des règlements et autres, ça ne donne pas de services aux citoyens. Quand ils vont renouveler le prochain contrat d’entretien des routes dans notre secteur, il n’ont qu’à ajouter le Chemin du Paysan dans la liste, c’est juste 1,6 kilomètre et ça ne paraîtra pas beaucoup sur le montant total », affirme Réjean Néron.

En terminant, ce dernier rappelle également l’élément sécurité. À quelques occasions, lors d’accidents majeurs sur l’Avenue du Pont Nord, le Chemin du Paysan a été utilisé comme voie de contournement par les policiers.

« Donnez-nous le service en hiver, c’est juste ça que l’on demande ! », de conclure Réjean Néron.

Les nouvelles vont vite à Alma !

Dans le dossier du Chemin du Paysan, les nouvelles vont vite.

Vendredi dernier, à 13 h 30, au moment où Réjean Néron rencontrait le représentant du Journal Le Lac-St-Jean, à l’intersection de la route en question et de l’Avenue du Pont Nord, un contremaître du service des Travaux publics est venu avertir Monsieur Néron de quitter immédiatement les lieux avec son camion car on s’apprêtait à bloquer la route.

Réjean Néron était venu à la rencontre du journaliste en empruntant la route en question à partir du Chemin St-Louis, mais en arrivant près de l’Avenue du Pont, quatre blocs de béton avaient déjà été mis en place du côté Sud et on s’apprêtait à faire de même à l’autre bout.

Les nouvelles vont vite à Alma ! Dans les minutes qui ont suivi, la responsable des communications à Ville d’Alma, communiquait avec le représentant du Journal pour lui signifier que la fermeture de la route était suspendue temporairement.

La fermeture est suspendue

Ville d’Alma a interrompu le processus de fermeture pour l’hiver du Chemin du Paysan et le Comité des travaux publics va se pencher à nouveau sur la question au cours de la semaine.

« Le chemin n’est pas obstrué, mais il n’est pas ouvert non plus. Également, Ville d’Alma ne change pas sa politique sur les chemins non-entretenus en hiver et elle n’a pas l’intention de changer de position », a résumé Audrey-Claude Gaudreault, responsable des communications à Ville d’Alma

Dès vendredi dernier, le Club de motoneige du Lac-St-Jean a été avisé par Ville d’Alma d’aller mettre en place des signaux d’arrêt obligatoire de part et d’autre du Chemin du Paysan, là où la piste de motoneige croise cette route.

En attendant la décision finale, les blocs de béton ont été placés sur le bas-côté de la route, à chacune des extrémités.

Partager cet article