Usine Alma: le « commerçant et citoyen » Pascal Pilote appuie les syndiqués

Le citoyen et homme d’affaires Pascal Pilote donne son appui aux travailleurs du Syndicat des Métallos de l’Usine Alma. Cependant, il veut être clair : d’aucune façon il ne prend position dans ce conflit à titre de conseiller municipal de Ville d’Alma. Cette question sera d’ailleurs à l’ordre du jour lors d’une rencontre à huis-clos du conseil d’Alma, lundi prochain. Après le téléphone du Journal Le Lac-St-Jean pour recueillir ses commentaires sur sa position, Pascal Pilote a téléphoné au maire de Ville d’Alma, Marc Asselin, pour l’informer de son geste.

Ce matin, sur la page Facebook du Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma, on pouvait y voir la photo en mortaise de Pascal Pilote et le commentaire suivant : « Support aux métallos qui font un combat avec courage pour l’avenir de toute une région! Bravo et lâchez pas ! Je suis derrière vous autres !! », précise le texte mis en ligne par Pascal Pilote qui fait partie de la liste des quelque 1914 amis de cette page Facebook où l’on peut suivre le conflit au quotidien.

Naturellement, la prise de position de Pascal Pilote a soulevé de nombreuses réactions de la part des membres syndiqués.

Dans la liste des quelque 37 commentaires de gens qui aiment ça, on pouvait y lire quelques mots du genre : « Merci Pascal pour tout et ton support est très apprécié!!; Merci Pascal ; Merci de l’appui et c’est plaisant de savoir qu’un conseiller prend position dans notre combat ; Pascal nous appuie et n’oubliez pas qu’il est aussi important d’encourager nos commerçants locaux. Tout est lié dans nos milieux de vie et il faut s’aider les uns les autres!; Soit pas inquiet qu’on encourage tous les commerçants locaux et ceux qui nous supportent durant ce conflit, on va se souvenir d’eux encore plus!! Merci encore pour tout le support, c’est toujours apprécié!; Un conseiller municipal qui n’a pas peur de dire son opinion . Merci Pascal de ton appui . P.S. fait attention ton maire sera pas content car lui il a peur de prendre position !!; Bravo pour les couilles et merci pour votre appui ; Wow !! enfin un homme dans se conseil !; Wow! bravo monsieur car je sais que prendre position dans votre situation, c’est pas facile. Je vous lève mon chapeau!!!; Merci! Pascal. et pour le maire; ne pas prendre position, c’est prendre position… »

Explications

Pascal Pilote est parfaitement conscient de son geste. Cependant, il le répète, avant tout, il est un important commerçant de Ville d’Alma et un citoyen qui constate tout l’impact de ce conflit.

« Leur combat, je ne le haïs pas ! Ma position repose sur plusieurs éléments. Premièrement, je souhaite de tout mon cœur que les deux parties retournent le plus vite possible à la table de négociation pour trouver une entente le plus tôt possible dans l’intérêt de tout le monde. Puis, ce n’est pas une grève, mais bien un lock-out. Alors vue les circonstances et les enjeux qui me touchent, je donne mon appui aux Métallos. Quant à la sous-traitance, il faudrait savoir combien de compagnies de l’extérieur de la région viennent ici faire de la sous-traitance et ça, je m’indigne là-dessus car c’est de l’argent qui repart à l’extérieur de la région. Je n’ai jamais été impliqué syndicalement parlant, mais là, on en est là. Je suis à la guerre avec eux pour une bonne cause », a tenu à souligner Pascal Pilote en entrevue téléphonique pour expliquer son geste.

Questionné sur le fait que le conseil municipal d’Alma, avec le maire Marc Asselin en tête, a décidé d’afficher sa neutralité dans ce conflit, Pascal Pilote répète qu’il est solidaire de son conseil mais que sa sortie, il la fait en mettant bien en évidence son chapeau d’homme d’affaires et de propriétaire de la Plaza I d’Alma.

D’ailleurs, Pascal Pilote abordera cette question avec franchise lors de la réunion à huis clos du conseil, lundi prochain.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article