Dénoncer l'injustice sociale grâce à l'art

Par Colene Bergeron

Jusqu’au 11 novembre, la salle d’exposition Espacepointca accueille l’exposition Affaires classées d’Alain Laroche et de Jocelyn Maltais, du collectif Interaction Qui. Avec cette exposition, les artistes visent à faire réfléchir la population sur les injustices sociales trop souvent jugées « affaires classées ».

Sur les murs de la salle d’exposition Espacepointca, vingt-cinq cabinets de créativité sont accrochés, contenant chacun cinq tiroirs de création vides. Depuis lundi le 24 octobre, le public est invité à participer à l’exposition, devenant ainsi cocréateur, en dénonçant les injustices sociales.

Participer pour contrer l’injustice

Dans un premier temps, le public est invité à résumer en une ligne ou deux, sur une feuille de cinq pouces de large par 4,5 pouces de haut, l’injustice sociale qu’il condamne le plus sévèrement. Puis, chacune et chacun devra trouver un objet de consommation représentatif de ce qu’il ou elle condamne. Cet objet, ou une photographie de cet objet, sera alors logé dans le tiroir, avec son texte.

Le 3 novembre prochain, lors du vernissage, les tiroirs seront vidés de leur contenu et le public sera alors invité à manifester son engagement envers la société.

L’exposition Affaires classées d’Alain Laroche et de Jocelyn Maltais sera présentée jusqu’au 11 novembre à la salle Espacepointca du Collège d’Alma.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Journal Le Lac-Saint-Jean

 

Partager cet article