Une expérience hors du commun pour Sabrina Paton

Une expérience hors du commun pour Sabrina Paton

Sabrina Paton.

Dimanche dernier, lors de la diffusion de la dernière étape des auditions à l’aveugle de l’émission «La Voix», la prestation de Sabrina Paton a conquis le coach Éric Lapointe qui s’est retourné dès les premières mesures. Son interprétation convaincante de la pièce «Ca m’fait mal en d’dans» de Zébulon n’a laissé personne indifférent.

Tenue au secret pour les besoins de l’émission, elle ne peut nous dire comment se sont déroulés les premiers duels de chanteurs qui seront télédiffusés dans les prochaines semaines. Chose certaine, Sabrina Paton apprécie grandement cette aventure exceptionnelle!

Plusieurs téléspectateurs du Lac-Saint-Jean l’auront reconnue, puisque celle-ci a complété ses études secondaires et collégiales à Alma. Il faut dire que ses parents et grands-parents sont originaires de la région. Née à Vancouver, elle a passé une partie de son enfance au Maroc et en Afrique du Sud, pour ensuite déménager ici. Elle a gardé un excellent souvenir de ses études en chant au Collège d’Alma et des mentors qui l’ont aidée dans son cheminement musical. Lorsqu’elle a quitté la région, il y a près de dix ans, elle est allée poursuivre ses études à Montréal et réside maintenant dans la région de Lanaudière.

Expérience et visibilité

Pourquoi avoir décidé de tenter sa chance à l’émission La Voix? «Je voulais aller y chercher de l’expérience et de la visibilité», explique-t-elle. Elle peut déjà se féliciter d’avoir franchi deux grandes étapes, celle des préauditions auxquelles ont pris part plus de 5000 personnes et celle des auditions à l’aveugle qui ont permis à une centaine de candidats seulement de se produire devant les quatre coachs. Enfin, ceux-ci n’ont recruté que 48 candidats pour poursuivre l’aventure et Sabrina a été l’une des heureuses élues.

Lors de son audition, Isabelle Boulay et Éric Lapointe lui ont demandé de joindre leur équipe. Pourquoi avoir opté pour le rockeur? «Quand il s’est retourné, il était debout sur sa chaise. Je l’entendais chanter en même temps que moi. Il était très intense», explique Sabrina.

Lors de la préparation en vue des duels de chanteurs, elle a appris à mieux connaître Éric Lapointe. «C’est vraiment impressionnant de travailler avec un coach comme lui. Il est aussi très ouvert d’esprit par rapport aux différents styles musicaux», précise-t-elle.

L’aventure de La Voix est très formatrice. «On travaille sur soi. Je m’exerce à mieux gérer mon stress», souligne-t-elle. Lors de leurs prestations devant public, les candidats doivent toujours être prêts à livrer la meilleure performance possible. Cette expérience lui permet aussi de rencontrer d’autres artistes, dont certains candidats plus connus comme Philippe Berghella.

Ayant déjà réalisé un album il y a quelques années, elle souhaite en produire un autre et même collaborer à l’écriture des chansons qui y seront enregistrées. «Chanter c’est mon métier», lance Sabrina Paton. En compagnie des membres du Tonic Band, elle présente notamment des shows corporatifs et participe à divers festivals d’été. Pour le moment, elle entend bien s’enrichir de cette expérience unique qu’est «La Voix».

Partager cet article