Cabane à pêche incendiée au lac Vert : le propriétaire se défend

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Cabane à pêche incendiée au lac Vert : le propriétaire se défend
(Photo : Trium Médias - Marlène Claveau)

Le propriétaire, qui souhaite garder l’anonymat, a tenu à rectifier le tir en mettant fin aux rumeurs qui affirment que son geste était négligent. Il affirme que ce geste était son dernier recours et qu’il a tout fait de manière propre et sécuritaire.

« Ma cabane était gelée dans la glace. J’ai payé quelqu’un pour qu’il me la sorte de là car je travaillais à l’extérieur. À mon retour, j’ai vu que le gars n’avait pas fait sa job et que la cabane était très enfoncée. J’ai fait tout mon possible pour essayer de la sortir de là. Mon dernier recours était de la mettre en morceaux et de mettre en feu les restants de bois. », soutient-il.

Bien qu’il admette ne pas avoir eu les autorisations nécessaire de la municipalité d’Hébertville pour procéder ainsi, il assure ne pas avoir été au courant du règlement. « J’ai agi de bonne foi », martèle-t-il.

« Contrairement à ce que les gens pensent, je n’ai pas fait de feu de joie en gigon. Tout a été fait de manière sécuritaire sur une tôle. J’ai défait la cabane et j’ai fait brûler les restants de bois le vendredi. J’ai laissé une partie des déchets le samedi car je travaillais et je suis venu tout nettoyer le dimanche. Il ne reste plus aucune trace », conclut-il.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des