Me Jean Hudon assermenté juge à la Cour du Québec

Me Jean Hudon assermenté juge à la Cour du Québec

Me Jean Hudon est passé ce mercredi du statut d’avocat de profession à juge de la Cour du Québec. Une cérémonie protocolaire a marqué l’entrée en fonction de Me Jean Hudon qui cumulait quelque 21 ans de pratique dans un cabinet privé d’Alma.

C’est la juge en chef de la Cour du Québec, Élizabeth Corte qui s’était déplacée à Alma pour permettre à Me Jean Hudon de prononcer devant elle son serment d’office. Elle en était d’ailleurs à sa 35e assermentation du genre qu’elle préside avec le même enthousiasme et le même honneur.

Après avoir énuméré une série de qualité qui est recherchée chez un juge, elle a résumé le tout en une toute petite phrase : « En un mot, la sagesse ».

L’ancien associé, Me André Lalancette, est venu en premier lieu faire l’éloge de son ancien confrère qui pendant plus de 21 ans a œuvré dans les domaines du droit de la famille, au civil, au criminel, le droit du travail et celui de la construction, résumant ainsi la vaste expérience que Jean Hudon a acquis au fil des années.

Une fois assermenté, le juge Jean Hudon a tenu à remercier personnellement ses anciens associés Me Rodrigue Larouche, Me André Lalancette, et Me Jocelyn Pilote pour leur support et leurs connaissances transmises.

À la fois drôle et ému, le juge Jean Hudon a pris une grande gorgée d’eau avant de s’adresser à son père, Jean-Philippe et sa mère Cécile afin de les remercier pour l’éducation qu’il a reçu, les valeurs qui lui ont été transmises et les sacrifices de ses parents pour qu’il puisse suivre ses études supérieures.

Puis, se tournant vers son épouse Lisette, il lui a dit : « je te l’avais promis si j’étais élu. Tu fais tes valises et lundi, on part en voyage… à Chibougamau », a lancé le juge Hudon en soulevant un immense éclat de rire dans la salle.

Il soulignait ainsi que bien qu’il sera affecté au Palais de justice d’Alma comme juge de la Cour du Québec en matière civile ou criminelle et pénale, il sera appelé éventuellement à faire du remplacement dans tous les palais de justice de la région, y compris le district de Chibougamau.

Une réception civique à laquelle participaient la presque totalité des membres du barreau s’est ensuite tenu afin de souligner ce changement de garde à la Cour du Québec.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article