Un présumé pédophile de Longueuil aurait fait des victimes dans la région

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Un présumé pédophile de Longueuil aurait fait des victimes dans la région
Denis Boily (Photo : Courtoisie Police de Longueuil)

Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) demande l’aide du public afin d’entrer en contact avec toute personne qui pourrait avoir été victime de Denis Boily, un résidant de Longueuil.

De 2011 à 2020, cet homme aurait commis diverses infractions d’ordre sexuel à l’endroit de jeunes garçons principalement, mais également de jeunes filles. Ses victimes étaient âgées entre 5 et 15 ans.

À l’époque des agressions, le suspect était âgé entre 33 et 43 ans. Les infractions auraient, entre autres, été commises à son domicile. Boily a résidé entre 2011 et 2020 dans 3 immeubles à logements différents situés sur les rues de Bruges, Lavallée et Notre-Dame-de-Grâce à Longueuil.

Il a été arrêté à son appartement le mercredi 6 mai par les enquêteurs du SPAL afin d’être interrogé. Il est demeuré détenu jusqu’à sa comparution le 7 mai au palais de justice de Longueuil. À la suite du dépôt d’accusations supplémentaires, BOILY a comparu également le 13 mai. Il demeurera détenu jusqu’à son retour devant les tribunaux le 20 mai prochain.

Possibles victimes dans la région

Le SPAL a, jusqu’à présent, identifié six victimes dans ce dossier. Il est possible que Denis Boily ait commis des gestes à caractère sexuel auprès de plusieurs autres victimes, à des époques différentes et dans d’autres circonstances, notamment dans la région de Saguenay.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Les enquêteurs du SPAL demandent à toute personne détenant de l’information au sujet de Denis Boily de composer le (450) 463-7211. Toutes les informations transmises seront traitées par un enquêteur de façon confidentielle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des