Patinage artistique : Le parcours extraordinaire de Mélaurie Boivin

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Patinage artistique : Le parcours extraordinaire de Mélaurie Boivin
(Photo : Courtoisie)

Maintenant âgée de 16 ans et exilée à Montréal pour y exercer son sport, Mélaurie Boivin figure parmi les athlètes à surveiller au Canada en patinage artistique. 

Et c’est grâce à son parrain, si elle a pu commencer dès l’âge de quatre ans le patinage artistique et ensuite déployer tout son talent.

« Tout de suite, j’ai eu une piqure pour le patinage, j’ai vraiment aimé ça et je ne me suis jamais arrêté depuis. Ce que j’aime, c’est être showoff et montrer de quoi je suis capable », mentionne Mélaurie.

Mélanie Brassard, la mère de Mélaurie raconte que son frère a enseigné le patinage à ses filles pour ensuite partager sa passion à sa nièce. « Il trouvait ça beau comme sport, donc ça a été comme une sorte de cadeau pour elle ».

Cette dernière ajoute que dès le début, sa fille se débrouillait assez bien. Lors de ses premières compétitions vers ses 6-7 ans, elle se démarquait parmi les autres patineuses.

Elle explique également que Mélaurie a toujours été dans le volet Compétition, qui regroupe les meilleures patineuses. De plus, dès ses neuf ans, elle faisait partie de l’équipe de développement de patinage Québec.

« Elle avait déjà une rapidité dans son patinage et c’est, je crois, ce qui la faisait sortir du lot », soulève Mélanie Brassard.

Repérée

C’est lorsqu’elle était en 5e année du primaire qu’elle a su attirer l’attention de son entraineuse actuelle, Marlène Picard.

« C’est à ce moment que j’ai eu mes premiers contacts avec Marlène. Elle avait vraiment vu le potentiel de Mélaurie et elle voulait qu’elle aille la rejoindre au sport-études à Chicoutimi. Je trouvais que c’était jeune, mais finalement, en 6e année, Mélaurie a commencé le sport-études et voyageait matin et soir des Desbiens à Chicoutimi », explique sa maman.

Mélaurie y restera jusqu’en troisième secondaire, avant de partir avec Marlène pour Montréal afin de poursuivre son développement.

Déjà, elle dit voir des améliorations, notamment grâce à son entrainement avec son préparateur physique.

« Je le remarque dans mon patin, j’ai plus de puissance et plus de cardio. Je pratique beaucoup plus depuis que je suis à Montréal. »

Objectifs

Mélaurie amorce cette année sa première saison dans la catégorie Junior. Selon sa mère, elle ne devrait pas y passer trop de temps avant de faire le saut chez les Seniors, le plus haut calibre.

Évidemment, Mélaurie rêve de participer un jour aux Jeux olympiques, mais pour l’instant, participer aux Championnats du monde figure au sommet de sa liste d’objectifs.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Aline Laroche Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Aline Laroche
Invité
Aline Laroche

Bravo Accroche toi à ton rêve 🧚🏿‍♂️😘