Ultimate frisbee : Diminution de popularité dans la région

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Ultimate frisbee : Diminution de popularité dans la région
Le président d’Ultimate Alma, Richard Tremblay. (Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

L’Ultimate frisbee a déjà connue des moments plus heureux au Lac-Saint-Jean. Depuis quelques années, le bassin de joueurs a diminué énormément.

Pour l’été 2019, le club Ultimate Alma ne compte que rarement sur plus de 20 joueurs lors de leur activité hebdomadaire.

« Nous n’avons pas assez de monde pour nous faire une ligue dans la région. Il y a quelques personnes un peu partout dans la région qui sont intéressés, mais ce n’est pas assez », commente le président d’Ultimate Alma, Richard Tremblay.

Ainsi, une fois par semaine, le groupe se rassemble sur le terrain du collège d’Alma et forme les deux équipes avant de se mettre au jeu.

Normalement joué en 7 contre 7, le manque de joueurs force l’organisation à jouer dans un format de 5 contre 5.

« Le nombre d’inscriptions a beaucoup diminué. En 2011, nous avions un bon bassin de joueurs. J’avais même monté une équipe avec laquelle nous sommes allés aux championnats provinciaux », ajoute le président du club.

Depuis, plusieurs membres de ce bassin ont quitté la région pour les études. Certains ont toutefois poursuivi l’Ultimate frisbee.

D’ailleurs, l’un d’eux joue maintenant pour le Royal de Montréal, une équipe professionnelle.

Tournoi

Il y a quelques années, un tournoi d’Ultimate frisbee avait lieu à Alma durant la période estivale, mais depuis quatre ans, le tournoi est annulé.

« Les deux dernières années, nous n’avons pas pu faire le tournoi parce qu’il manque d’équipes. On continue donc de jouer seulement entre nous pour le plaisir », indique Richard Tremblay.

Concept

L’Ultimate frisbee se joue à l’intérieur comme à l’extérieur. Ultimate Alma poursuit d’ailleurs ses activités au centre multisports en hiver.

À l’extérieur, le sport se pratique sur un terrain de football. L’objectif est donc d’amener le frisbee jusqu’à la zone de points de l’autre côté du terrain.

Aucun contact n’est permis et les joueurs ne peuvent avancer avec le frisbee en leur possession.

L’Ultimate frisbee est très populaire dans les grands centres comme Montréal, qui compte son équipe professionnelle. Celle-ci compétitionne dans l’American ultimate disc league (AUDL), contre des équipes, entre autres, de Toronto et de New York.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des