Fibrose kystique: un lave-auto pour la cause

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Fibrose kystique: un lave-auto pour la cause
Si la petite Gabrielle n’a pas été chanceuse d’un point de vue génétique, elle a toutefois eu la chance de naître dans une famille dont l’amour est sans limite. (Photo : Trium Médias - Yohann Harvey Simard)

La petite Gabrielle, âgée de 11 mois et atteinte de la fibrose kystique, est chanceuse de pouvoir compter sur des parents aussi aimants que les siens. Sa mère, Stéphanie Dionne, organise un lave-auto qui permettra la récolte de fonds visant à offrir une meilleure qualité de vie aux personnes atteintes de la maladie.

L’Almatoise s’est inspirée d’une initiative similaire réalisée de pair avec des pompiers, qui l’an dernier, avait permis d’amasser 25 000$ dans la région de Gatineau.

Véritable succès, l’évènement a pris une ampleur provinciale, et pour Stéphanie Dionne, il n’était pas question que le Saguenay-Lac-Saint-Jean ne soit pas de la partie.

« Quand j’ai commencé mes démarches avec la ville d’Alma, j’ai tout de suite constaté une réponse incroyable des gens. On a déjà 15 pompiers qui ont accepté de participer au lave-auto », se réjouit-elle.

C’est ainsi que le dimanche 29 août, elle invite la population à se joindre à elle et sa famille de 10 à 16h dans le stationnement du Centre Alma, entre la SAQ et le Tim Hortons. L’occasion rêvée de repartir avec une voiture étincelante tout en contribuant à une bonne cause. Un objectif de 5 000$ a été fixé.

Une maladie « encore » grave

Bien que plusieurs avancées aient été faites, Stéphanie Dionne rappelle que  la fibrose kystique demeure une maladie génétique aux lourdes conséquences.

Encore aujourd’hui, les personnes qui en sont atteintes doivent procéder à des traitements respiratoires d’environ deux heures par jour, et ce, leur vie durant. Une vie qui est d’ailleurs beaucoup plus courte, soit de plus ou moins 50 ans dans le meilleur des cas.

« Si je fais ça, c’est pour que ma fille, mais aussi tous ceux qui en souffrent, puissent un jour se dire que leur calvaire est de l’histoire ancienne. »

Bien que ses grands yeux bleus et son magnifique sourire laisse présumer d’une petite fille en pleine santé, Gabrielle Gaudreault Dionne est déjà aux prises avec des difficultés respiratoires et alimentaires liées à sa maladie

Fête familiale

N’étant pas de ceux qui font les choses à moitié, dit-elle, Stéphanie Dionne tenait à faire de l’évènement plus qu’un simple lave-auto. Grâce à ses efforts et au soutien de plusieurs commanditaires et bénévoles, elle est heureuse d’annoncer que des chapiteaux pourront être installés et que de l’animation pourra être assurée.

« Il va aussi y avoir des collations, des breuvages et des beaux prix qui seront tirés sur place! Je voulais que ce soit une fête familiale à grande échelle! »

Des représentants de l’organisme CORAMH seront également présents pour répondre aux questions du public.

 

 

Partager cet article