André Paradis obtient un 3e mandat comme préfet

André Paradis obtient un 3e mandat comme préfet
André Paradis

D’une façon unanime, les 18 membres de la table de la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont décidé d’opter pour l’harmonie et la continuité. Ils ont confié au maire de St-Henri-de-Taillon, André Paradis, un 3e mandat comme préfet. Dans l’histoire de la MRC Lac-St-Jean-Est, c’est la première fois qu’une même personne assumera un 3e mandat à ce poste.

« C’est mon 3e mandat et c’est une page d’histoire à la MRC Lac-St-Jean-Est, c’est la première fois que ça arrive et j’en suis extrêmement fier car en plus, c’est unanime encore une fois. Les deux premiers avaient été unanimes et celui-là unanime, donc ça convient bien que l’ensemble des membres sont contents de la façon dont on fonctionne et sont heureux de participer au débat », a confié avec enthousiasme André Paradis à l’issue de l’assemblée mensuelle de la MRC de ce mercredi soir.

Le préfet réélu entame donc ce nouveau mandat avec l’esprit de poursuivre les dossiers qui étaient déjà en cours.

« On a également d’autres dossiers qui s’en viennent. On a vu tout à l’heure, le Plan de développement de la zone agricole qui va être un dossier important à suivre au cours des prochains mois puisque ça va toucher surtout le secteur Sud de notre MRC. On va le faire encore une fois avec des délibérations qui seront empreintes de respect pour le dialogue et l’opinion de chacun des membres. La recette secrète que l’on a, c’est celle-là, l’ouverture à comprendre les problématiques de chacune des municipalités pour trouver une solution, envers chacune d’elle, pour la MRC Lac-St-Jean-Est », de souligner André Paradis.

Naturellement, dans le contexte actuel et tout le débat entourant la gestion du niveau du lac Saint-Jean, André Paradis a déjà sa petite idée.

« Le dossier du niveau du lac St-Jean et de la gestion va être extrêmement important. Je peux vous mentionner ce soir que dans mon esprit, va falloir former un comité spécial à ce niveau-là pour la MRC en allant même chercher des gens extérieur à notre conseil, je pense ici à l’ancien maire de ville d’Alma (Gérald Scullion) qui a une très grande connaissance sur tout ce qui s’est passé sur le lac Saint-Jean depuis bien des années. Monsieur Scullion peut nous être d’une utilité incroyable sur les prochains développements à mettre en place sur la gestion du lac Saint-Jean et nous accompagner dans notre démarche comme MRC », de conclure André Paradis.

Partager cet article