Autoroute Alma-La Baie : Lucille Gagnon veut brasser la cage

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Autoroute Alma-La Baie : Lucille Gagnon veut brasser la cage
Lucille Gagnon privilégie le tracé nord, dans le cadre du projet de lien Alma-La Baie. (Photo : courtoisie)

La candidate à la mairie d’Alma, Lucille Gagnon tient mordicus à faire avancer le dossier de l’autoroute Alma-La Baie, tout en privilégiant le tracé nord.

Selon elle, si le dossier n’avance pas assez vite depuis 30 ans, c’est « parce qu’il n’y a pas beaucoup de politiciens qui se sont vraiment attablés ».

Dès qu’elle arrivera en poste, elle rencontrera la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest et le député de Lac-Saint-Jean Éric Girard « pour faire avancer le dossier de la construction de l’autoroute avec le tracé nord, car c’est celui qui avait été retenu il y a plusieurs années ».

Rappelons que la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et Ville d’Alma appuient le tracé au sud de Saint-Bruno depuis 2008. Auparavant, c’était le tracé nord qui était priorisé. Toutefois, dans un but éventuel de prolonger le lien vers le haut du Lac-Saint-Jean, les deux administrations ont changé leur fusil d’épaule.

Questionnée à savoir comment elle tentera de convaincre Québec d’aller de l’avant dans le projet, elle « garantit à la population » qu’elle ne « lâchera pas le morceau ».

Sports et loisirs

En parallèle, Lucille Gagnon entend offrir l’inscription gratuite aux activités sportives et culturelles pour les jeunes d’un à 16 ans pour la session d’hiver 2022.

« Je prends cette décision, car depuis la pandémie nos jeunes ont été moins actifs et qu’il faut mettre un incitatif pour les encourager à bouger. Donc ce que je propose va grandement aider les familles et les organismes », fait-elle valoir.

Cette mesure bénéficierait de 100 à 300 enfants et coûterait entre 150 000 $ et 200 000 $ à la ville d’Alma, selon elle.

Elle assure par ailleurs qu’elle ne compte pas augmenter les taxes des citoyens durant les quatre années de son mandat.

Partager cet article