Autoroute Alma-La Baie : Un nouveau débat sur le tracé?

Julien B. Gauthier
Autoroute Alma-La Baie : Un nouveau débat sur le tracé?
(Photo : TRIUM MÉDIAS - Julien B. Gauthier)

Sylvain Tremblay, ex-candidat à la mairie d’Alma et ex-directeur général de la Véloroute des Bleuets, plaide en faveur du tracé nord quant au prolongement de l’autoroute Alma-La Baie. Dans un document qu’il a transmis au conseil municipal d’Alma, il demande à la ville, qui est en faveur du tracé sud, de revoir son positionnement.

Selon lui, le tracé nord atteindrait un plus fort taux d’achalandage puisqu’ « environ 70 % des déplacements se font vers Alma » et serait « plus performant pour le développement de Saint-Bruno, Alma et du Lac-Saint-Jean ».

Il soutient notamment que le « tracé nord » fait l’« unanimité ». Il appuie ses dires des propos de certains acteurs économiques et politiques de l’époque, dont l’ex-député de Lac-Saint-Jean Jacques Brassard, les anciens maires d’Alma Jean-Maurice Harvey et Nicol Tremblay ainsi que la Chambre de commerce de Lac-Saint-Jean-Est.

Jacques Brassard affirmait en 2008 que le choix du tracé sud allait « à l’encontre du but recherché, soit de relier entre eux les principaux centres économiques de la région ».

Quant à la Chambre de commerce, son président Stéphane Lefebvre affirmait que le tracé sud affecterait les commerçants de Saint-Bruno, réduisant leur chiffre d’affaires de 11 %.

Selon Sylvain Tremblay, le prolongement de l’autoroute 70 vers Alma va de pair avec la voie de contournement des quartiers L’Isle-Maligne et Delisle.

« Le tracé nord permet à Saint-Bruno de conserver 44 % d’achalandage actuel de la route 170. Si l’autre option était retenue, elle perdrait 91 % », conclut M. Tremblay.

Revirement de situation

Rappelons qu’en 2002, Alma privilégiait un tracé élaboré par la firme Génivel BPR, qui serait dévié vers le nord de Saint-Bruno à partir du 8e rang, pour aller rejoindre la route 169 à Alma, à proximité de la route Saint-Alphonse. La MRC de Lac-Saint-Jean-Est emboitait le pas en 2004.

À la lumière des nouvelles données résultant de la circulation sur le tracé nord, Alma proposait ensuite la construction d’une route de contournement au sud de Saint-Bruno.

En 2008, Alma et la MRC changeaient leur fusil d’épaule en appuyant uniquement un tracé situé au sud de Saint-Bruno. Ce revirement de situation avait suscité son lot de débats à l’époque. Cette prise de position a été réitérée le 5 octobre dernier en séance du conseil.

Selon Marc Asselin, le tracé sud faciliterait son prolongement vers le haut du Lac et favoriserait le développement économique du Lac-Saint-Jean.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires