Changement majeur de partenariat au Complexe Jacques-Gagnon

Changement majeur de partenariat au Complexe Jacques-Gagnon
Tous très occupés qu’ils sont

L’homme d’affaires Jeannôt Boulianne amorce un processus de retraite progressive du monde des affaires. Il vient de vendre sa participation dans le Complexe Jacques Gagnon à deux de ses fidèles employés, Kim Boulianne, directrice commerciale et Carl Gauthier qui agissait comme directeur-adjoint et contrôleur de l’établissement. Ce dernier devient directeur général du Complexe. L’homme d’affaires Laval Boulianne demeure toujours le partenaire majeur dans cette entreprise immobilière. La transaction a été conclue il y a quelques jours.

Laval Boulianne se réjouit de voir ainsi « la relève s’installer dans la direction du Complexe Jacques-Gagnon ».

Sa fille, Kim Boulianne, est responsable depuis quelques années des ventes et du marketing alors que le Complexe Jacques Gagnon est en perpétuelle progression et développement d’affaires.

Quant à Carl Gauthier, il compte une vingtaine d’années de service alors qu’il avait amorcé sa carrière à la comptabilité du Restaurant Le Coq Rôti pour ensuite transférer au Complexe Jacques Gagnon à titre de comptable, puis directeur adjoint et contrôleur depuis quelques années.

Le complexe compte plus de 100 employés réguliers et une cinquantaine d’employés à temps partiel.

Quant à Jeannôt Boulianne, on le connait comme un homme d’affaires aguerri mais aussi un bénévole infatigable qui a prêté son nom et son talent à de multiples organisations dont la cause de la Fondation de l’Hôtel-Dieu d’Alma pour l’organisation de son tournoi annuel de golf.

Déjà, en septembre dernier, il avait vendu sa participation dans le restaurant Le Coq Rôti à Caroline Duchesne, qui agissait comme gérante et qui aujourd’hui en est la seule propriétaire.

Jeannôt Boulianne va maintenir sa participation financière comme actionnaires dans certaines autres organisations où il est notamment impliqué avec son frère Laval.

Tout en réduisant ses activités, il va maintenir un petit bureau dans l’édifice qui abrite Notre Hôtel au centre-ville (dont il est propriétaire-actionnaire) et il entend jouer un rôle de contractuel et de gérant de projets, afin de travailler à son rythme et consacrer plus de temps à son loisir préféré, le golf.

Partager cet article