Collège d'Alma: les syndicats réagissent au départ du directeur général Bernard Côté

Collège d'Alma: les syndicats réagissent au départ du directeur général Bernard Côté

C'était en décembre dernier

RÉACTION. Les présidents des trois syndicats du Collège d’Alma, soit le syndicat des enseignants (SEECA), celui des employés de soutien (SEESCA), ainsi que des professionnels (SPGQ N-02), considèrent le départ du directeur général, Bernard Côté, comme une première étape vers l’amélioration de la situation au Collège d’Alma.

Les trois organisations portent un jugement très sévère sur la situation et demandent une rencontre rapide avec la nouvelle direction générale afin de rétablir un climat de confiance et surtout de partager une vision commune de la gestion qui permettra de prendre des décisions éclairées et concertées visant la relance du Collège.

« Depuis plusieurs mois, les syndicats déplorent une dégradation des relations de travail et l’instauration d’un climat de méfiance découlant d’une gestion sans collégialité et peu respectueuse de ses propres instances, politiques et processus de décision. Des décisions importantes ont été prises sans consultation des différentes instances du Collège concernant, entre autres, la fermeture de programmes, les différents plans de redressement que la direction devait présenter au Ministère en raison du déficit cumulé et des changements majeurs à des politiques institutionnelles névralgiques », expriment les trois organisations, dans un communiqué conjoint.

Et de poursuivre: « Ce manque de transparence et de collégialité ont amené le syndicat des enseignants (SEECA), celui des employés de soutien (SEESCA), ainsi que des professionnels (SPGQ N-02) du Collège à demander au Conseil d’administration ainsi qu’au Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science d’éclaircir la situation et d’intervenir afin de rétablir des conditions gagnantes pour que les différents acteurs et instances puissent participer activement aux décisions importantes entourant l’avenir du Collège. »

Les présidents des trois syndicats se disent très préoccupés par l’avenir du Collège. Ils demandent une rencontre rapide avec la nouvelle direction générale afin de rétablir un climat de confiance et surtout de partager une vision commune de la gestion qui permettra de prendre des décisions éclairées et concertées visant la relance du Collège.

Partager cet article