Conflit automobile: une entente de principe intervient

Conflit automobile: une entente de principe intervient

MÉDIATION. Le conflit de travail opposant la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Saguenay—Lac-Saint-Jean—Chibougamau (CCASLSJC) et le Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay—Lac-Saint-Jean (SDEG – CSD) semble se diriger vers un dénouement heureux. En effet, les deux parties annoncent conjointement qu’une entente de principe est intervenue.

Dans un communiqué diffusé en ce milieu d’après-midi, les représentants de la corporation et du syndicat considèrent que cette entente intervenue en présence du médiateur Normand Gauthier est satisfaisante, car elle répond à la fois aux enjeux organisationnels des concessionnaires et aux besoins des salariés.

« Nous avons toujours été confiants d’en arriver à un règlement négocié avec le syndicat: c’est grâce à la volonté des parties que ce conflit de travail prendra fin », soutient Gino Fortin, président de la CCASLSJC.

L’entente de principe sera présentée aux membres du syndicat lors d’une assemblée générale qui se tiendra le samedi 23 janvier prochain. Le retour au travail se déroulera à compter du 25 janvier.

« Nous sommes persuadés que cette entente procurera un nouveau dynamisme à l’industrie régionale des services automobiles ainsi que des emplois de qualité aux salariés de cette industrie, en plus d’offrir à la clientèle un service hors pair », ajoute pour sa part Georges Bouchard, président du SDEG – CSD.

Partager cet article