Enregistrement du gibier cet automne : nouveau service en ligne pour les chasseurs

Photo de dhudon
Par dhudon
Enregistrement du gibier cet automne : nouveau service en ligne pour les chasseurs
(Photo : Courtoisie MFFP)

Un nouveau service en ligne pour les chasseurs et les piégeurs sera mis en place par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) pour l’enregistrement des bêtes.

Dès le 5 septembre prochain, les chasseurs auront deux options pour enregistrer l’orignal ou l’ours noir : se rendre dans une station d’enregistrement, ou encore, remplir le formulaire en ligne disponible sur le site Internet du Ministère à l’adresse suivante : www.mffp.gouv.qc.ca/la-faune/stations-denregistrement.

S’ajouteront durant l’automne les possibilités d’enregistrer l’ours noir qui a été capturé par piégeage, le dindon et le cerf de Virginie. Il s’agit d’un service gouvernemental gratuit pour la prochaine saison de chasse 2020. Une option pour les chasseurs d’enregistrer leur gibier sans avoir à se déplacer.

Pour les chasseurs et les piégeurs qui n’ont pas accès à Internet, l’enregistrement en personne avec le gibier chez un délégataire du MFFP est toujours possible. Les frais habituels d’enregistrement de 7,12$ demeurent dans ce cas, puisqu’il s’agit d’un service offert par les commerçants.

Procédure

Pour procéder à l’enregistrement en ligne, le chasseur devra avoir une adresse courriel valide et fournir les renseignements habituels : numéro de certificat du chasseur, numéro du permis, type de gibier, arme et calibre utilisés, moment et lieu où l’animal a été abattu.

Le Ministère rappelle que dans le contexte de la pandémie de COVID-19, il avait déployé le printemps dernier des moyens temporaires d’enregistrement à distance du gibier.

Ces mesures, qui ont été bien accueillies par la clientèle, visaient à permettre aux chasseurs et aux piégeurs de s’adonner à leurs activités dans le respect des règles entourant la chasse et la pêche et celles de la Direction générale de la santé publique, alors que de nombreuses stations d’enregistrement avaient dû fermer leurs portes.

Partager cet article